dimanche 19 novembre 2017

Ce baiser

Hier soir
Au nord du département
Dans une petite ville
Un si joli concert
En compagnie de mon amie d'enfance et de son amoureux.

Plein de chansons merveilleuses, tendres, émouvantes, parfois drôles, parfois graves... avec cet homme là, qui peut passer du rire aux larmes, et quatre excellents musiciens.
Ovation du public, l'artiste, ému, la main sur le coeur.
Moment de bonheur.

Une chanson du spectacle... il y en a eu tellement d'autres.


mercredi 15 novembre 2017

Sur un chemin


Sur un chemin choisi
Elle est partie
Vers une destination espérée, réfléchie,
Celle de la guérison
Quelques mois dans toute une Vie
C'est à la foi peu
Et beaucoup

Le temps passe parfois si vite
Parfois si lentement

Mon enfant grandi
Seule est partie
Pour guérir de la maladie qui la ronge
Anorexie
Seule elle a choisi

Et voilà ...c'était cet après-midi

Son père m'a dit qu'elle était souriante
Qu'elle nous faisait des bisous
Seule elle a choisi

Tout l'été, tout l'automne je l'ai accompagnée dans cette si longue attente
Son père, lui, l'a accompagnée dans ses rendez-vous à Paris

Il y aura d'autres voyages à Paris
Pas tout de suite
Temps d'incubation, de germination
Pas de contact avec l'extérieur pendant plusieurs semaines
Puis visite 2 h le week-end pas plus.
J'irai fin décembre si c'est possible
Voir mon enfant dans son processus de renaissance
M'émerveiller,
M'émouvoir
Partager
Soutenir
Rassembler
Nos morceaux éparpillés
Réparer
Réunir
Renforcer
Aimer
Tout simplement



mardi 7 novembre 2017

Bascule

C'était hier
Je l'ai senti
Quelque chose dans l'air
Quelque chose sur ma peau
Le ciel pur et étoilé
Mais l'air surtout
Son parfum
Sa fraîcheur
Sa texture

C'était hier
Et ce matin
Je le confirme
C'était hier
C'est mon corps qui me l'a dit
L'hiver est arrivé

jeudi 2 novembre 2017

Rompu

En équilibre
Sur un fil fragile
Un corps fragile
Un corps autrefois agile
Devenue malhabile
Pour un rien, qui vacille

Un corps fragile
Si fragile

A force de...
L'équilibre est rompu
Et le fil,
Prêt à se rompre aussi

Alors
Avant qu'il ne soit trop tard

Avant qu'il ne soit trop tard
Le médecin a pris la décision
Aujourd'hui
De l'hospitaliser
En attendant...
...L'autre hospitalisation
Dans ce service pour jeunes personnes (des femmes mais des hommes aussi) au corps fragile
Au corps dénié, renié, martyrisé, haï, méprisé,
Pour l'aider à se reconstruire, à revivre, à aimer son corps,  à le nourrir avec joie, à retrouver la confiance en soi !

Que mon propre fil ne se rompe pas à son tour !




lundi 23 octobre 2017

Whaoo !

De vendredi soir à dimanche soir... week-end biodanza et chamanisme sur le thème de l'Accomplissement.

Whaoo.. je ne vais pas tout vous raconter... de toute façon c'est irracontable... Mais Whaoo !

Deux musiques sur lesquelles je me suis envolée..

La danse de la source. Exaltation ! 



Et un tango chaud, chaud avec un partenaire choisi, fougueux, sensible.
Ah danser la passion brûlante ! Exultation ! 



Et quant aux moments de tambour chamanique... irracontable ... mais Whaooo !!

lundi 16 octobre 2017

Ophélia

C'est une tempête tropicale (qui était classé en ouragan la semaine dernière) qui passe à  plus de 1 000 kms au large de l'endroit où je vis, qui fait route vers l'Irlande (à l'heure où j'écris).
C'est une tempête tropicale qui aurait pu passer au-dessus de ma maison si les vents en avaient décidé autrement.
C'est une tempête tropicale que je ne peux pourtant pas ignorer. 
Depuis ce matin, le ciel, le soleil sont bizarres (un petit air de fin du monde, même si je ne sais pas ce qu'est la fin du monde). J'espère qu'Ophélia sera plus douce que ce qu'ont prévu les autorités irlandaises...  Le peu que je ressens,  que je vois alors que cette tempête circule à plus de 1000 kms d'ici, et bien celà m'impressionne.

Après les Antilles, l'Europe Nord Ouest.. La Terre et ses éléments nous rendent  humbles face à leur puissance indomptable.




vendredi 13 octobre 2017

Fois 12

Janvier est, chaque année, submergé par les papiers
Février ne vaut pas mieux, a du mal à se défroisser
Mars, entre deux giboulées, se prélasse sur le canapé
Avril étire son fil entre les champs et la ville
Mai se pare de fleurs, il est vraiment coquet
Juin, dans de grandes fêtes, réunit les familles, les amis,les cousins
Juillet, très guilleret, remplit les voitures, les avions, les trains
Août dans sa chaleur rend tous les contours flous
Septembre demande aux enfants de ranger leur chambre
Octobre, très  coquin, d'un coup de vent souffle sous les robes
Novembre dit aux hommes d'attendre
Décembre marque la fin, goût de cendres....

Et puis il y aura de nouveau janvier, toujours aussi affairé, et février et mars, et,et... 
Tous ces douze là font une année...




Ce baiser

Hier soir Au nord du département Dans une petite ville Un si joli concert En compagnie de mon amie d'enfance et de son amoureux. P...