mardi 31 décembre 2013

Dernier jour de l'année 2013.

31 Décembre de l'année 2013.
Dernier jour de l'année qui m'a amenée de mes 52 à mes 53 ans.
C'est tous les ans pareil et de plus en plus. Tous les 31 décembre j'ai l'impression qu'une ouverture se produit et que ma vie va changer.

Pour 2013, oui elle a changé :
- divorce
- rachat de ma part de maison
- départ des enfants (à trois semaines d'intervalle) de la maison

Ce sont les trois événéments les plus importants.
Mis à part cela j'ai l'impression d'avoir stagné un peu, beaucoup.

Que sera 2014 ?
Qui le sait ?
L'Ange qui veille sur moi ?
Celui qui m'a donné la force de mettre au clair ma situation...


dimanche 29 décembre 2013

A la Saint Innocent

Hier, c'était la Saint Innocent... En fin de journée j'ai emmenée ma Maman dans la grande ville d'à côté pour voir le spectacle de projection d'images sur la façade de la mairie.

Quand environ 2 h 30 plus tard, je suis revenue chez moi, avant même de rentrer j'ai remarqué par l'imposte vitrée de la lumière dans la cage d'escalier. Mes enfants seraient passés sans me prévenir ? Ouh là ! C'est pas clair du tout. J'ai une appréhension.Je rentre la voiture dans le garage. Je pénètre dans la pièce principale. Il fait froid alors que je n'avais pas coupé le chauffage et... la porte-fenêtre est entrebaillée. Là je comprends, je vais dans ma chambre. Les placards sont ouverts, le contenu d'une jolie petite boîte est répandu au sol. Je vérifie si mon appareil photo est bien là. Oui. Je fais le 17, j'explique la situation et je précise que je n'ose pas monter à l'étage. Le gendarme me répond : "Ressortez de votre maison et attendez mes collègues dehors".

Les gendarmes sont arrivés 5 à 10 minutes plus tard. Ils ont constaté l'effraction, ils sont allés dans toutes les pièces de la maison. Ils ont barbouillés les poignées des fenêtres et les interrupteurs d'une poudre noire pour chercher des empreintes.
Il n'y a rien eu de volé. Juste le contenu de cette petite boîte (dans laquelle il n'y avait rien de valeur) répandu au sol, un tiroir enlevé et mis sous mon lit, les fenêtres du rez-de-chaussée ouvertes (pour une fuite éventuelle ??).

Je m'en sors bien. Pas de fouillage violent. Pas de dégâts mis à part la porte-fenêtre qu'il va me falloir changer.
C'est quand même bien désagréable.

Une voisine alertée par les gendarmes qui sont allés lui demander si elle n'avait rien vu d'anormal, est venue me soir ensuite et m'a accueillie chez elle pendant une grande heure pour me réconforter un peu.

Quand je suis retournée à la maison, j'ai entrepris de passer l'aspirateur dans la maison, j'ai désinfecté toutes les poignées de portes et les interrupteurs (même si on peut penser qu'ils étaient gantés). J'ai terminé à  minuit et je me suis couchée sans trop d'appréhension.

Ce matin un ami est passé et a consolidé la porte-fenêtre détériorée.
J'ai téléphone à mon assurance qui a enregistré une pré-déclaration.
Ce midi mon beau-frère (le mari de ma soeur) m'a proposé d'aller manger avec eux.
Cet après-midi je suis allée signer le dépôt de plainte.
Trois cambriolages dans ma commune hier soir en fin de journée une fois la nuit tombée...

Rien de grave. Il n'y a rien eu de grave.

Désormais je fermerai systématiquement les volets dès que je m'absenterai... même si il n'y a rien de valeur dans ma maison... car c'est vraiment très désagréable de savoir que des personnes sont rentrées chez soi avec de mauvaises intentions... et ont ainsi porté atteinte à mon intimité, à une partie de ma vie.

Ce soir je me sens un peu plus nerveuse. La nuit est tombée depuis un peu plus d'une heure et le moindre bruit me fait sursauter.

samedi 21 décembre 2013

C'était

C'était une rencontre prévisible
Qui est devenue imprévisible

C'était un moment
De douceur
De sensibilité
De fragilité
De joie
De fantaisie
D'émotion

C'était un moment
Un moment que j 'aurais pu rêver
Mais le rêve était bien éveillé 

C'était un moment incroyable
Un cadeau de Noël

C'était quinze minutes dans une galerie marchande
Quinze minutes dans une bulle à part, vraiment à part
Quinze minutes de partage
Quinze minutes d'un petit grain de folie
Quinze minutes de générosité
Quinze minutes où deux êtres ont consolé l'un l'âme de l'autre et l'autre l'âme de l'un

C'était un moment magique
Sans doute unique
C'était un moment magique
Qui m'a donné une joie incroyable
Et la joie est toujours là
Et je vais essayer de la garder le plus longtemps possible en moi
______

Ne jamais oublier ce moment
Alors venir le dire ici
Et l'écrire aussi dans ce cahier où je couche certains de mes rêves, ces rêves que je confie à ma psychothérapeute et à chaque fois elle me dit "Notez le, c'est un rêve important", ce cahier où je couche mes états d'âmes.

Pour oublier ce moment il y a aussi une photo que j'ai déposé sur un meuble dans mon salon, pour la voir chaque jour... et conserver la joie.

mercredi 18 décembre 2013

Miel et soleil

Ce matin j'ai eu envie de miel et de soleil, j'ai eu envie d'écouter la voix de Caetano Veloso.
Je pense que je vais me connecter sur ma session deezer pour travailler baignée de cette voix et de cette musique.


samedi 14 décembre 2013

Les jours se suivent...

... et ne se ressemblent pas. 

Au jour présent, après 15 jours difficiles, l'apaisement est arrivé. Le retenir. Ne pas le laisser repartir. Le cultiver. Le cultiver. 

Le CD de méditation de Christophe André, acquis il y a quelques semaines, m'y aide bien. 
S'asseoir, écouter cette voix douce et chantante, faire sans faire...Cinq à dix minutes de méditation guidée en pleine conscience. 

Juste avant de dormir. 

Se coucher... et se laisser prendre par le sommeil, l'esprit tranquille. 

Lire aussi le livre. Je suis arrivée au sujet du lacher-prise...se dire oui que rien n'est grave. N'existe que le moment présent. Les projections ne sont qu'illusions souffrantes. 
N'existe que le moment présent. Ne plus se projeter dans des scénarios souffrants. 
Que le présent, que le présent. Cultiver cela. Encore et encore.

vendredi 6 décembre 2013

Faire l'impossible

Il est mort hier soir. Il aurait dit : "Ca paraît toujours impossible jusqu'à ce que soit fait".
Il a fait l'impossible.
Il l'a fait.
Un grand homme. Un lutteur. Un persévérant.

____

Essayer chaque jour de faire un petit impossible...
Et peut être un jour en faire un grand, un que l'on croyait insurmontable.
Oh soyons modeste, tous nos impossibles ne serviront pas à l'humanité une fois qu'ils seront faits.
Mais ce serait déjà une petite victoire contre l'adversité de la Vie.

Ophélia

C'est une tempête tropicale (qui était classé en ouragan la semaine dernière) qui passe à  plus de 1 000 kms au large de l'endroit ...