samedi 30 décembre 2017

Presque finie - 2 -

... l'année...

Dimanche dernier je me suis fait mal au dos en passant l'aspirateur. Non mais, quelle idée !
Heureusement c'est ma soeur qui recevait pour la soirée de Noël. J'y suis allée doucement. Le lendemain je suis retournée chez ma soeur l'après-midi car ma Maman y était.
Le 26 décembre nous avons donc déménagé ma Maman (voir article précédent). Je n'ai pas pu faire grand-chose vu mon mal de dos. Mais j'étais là.
Mercredi ostéophate le matin, médecin l'après-midi. Et je me suis refais très très mal le soir avec un faux mouvement. Depuis je fais très attention au moindre de mes mouvement.
Et jeudi, vacances finies, de retour au travail.. Passé mes vacances à avoir mal. Pas sympa.

Du coup j'ai annulé ma participation au réveillon biodanza. Pas cool mais je ne suis ni triste, ni déçue. Mon corps a besoin de repos et je vais lui offrir ce cadeau.
 

vendredi 29 décembre 2017

Presque finie - 1 -

...l'année...

Quel mois de décembre chahuté.
Nous avons "déménagé" notre Maman. Cela c'est fait très vite. Un appel téléphonique un jeudi . Un rendez-vous le mardi. A l'issue même du rendez-vous on nous disait que c'était ok. Le vendredi prévenir l'ehpad où elle était que nous allions résilier. Envoyer une lettre-recommandée de résiliation.  Le jeudi suivant état des lieux du nouvel ehpad. Entretemps courir pour récupérer une ordonnance afin que le nouvel ehpad prépare le pilulier pour l'arrivée.  Et le 26 décembre "déménagement". Nous étions là tous les trois. Ce fut difficile émotionnellement. Notre Maman n'était pas contente. A pleuré. S'est résignée.
Le lendemain je ne suis pas allée la voir. A encore pleuré m'a dit ma soeur.
Hier je suis allée. Même si elle grogne un peu, elle a déjà pris ses marques, sourit. Elle s'adapte doucement. J'ai confiance en elle.

Son nouveau lieu de vie est dans la commune où elle a sa maison. Son nouveau lieu de vie est coloré, il y a des tableaux aux murs, des plantes vertes, des livres, un coin cuisine, un coin café.
Sa chambre n'est pas fermée à clé quand elle n'y est pas.
Chaque jour il y a eu moins une activité de proposée. Certains jours des sorties au marché pour ramener de quoi faire une soupe, un atelier "mémoire" comme j'ai pu voir hier après-midi.

Son nouveau lieu de vie n'a rien à voir avec le lieu précédent que nous avions accepté dans l'urgence, mais duquel je m'étais promise de faire sortir ma Maman dès que possible.

Me voici rassurée pour ma Maman.

vendredi 22 décembre 2017

Ces personnes que l'on croise

Cela fait au moins une dizaine d'années qu'elle l'a remarqué : son sourire, sa voix, son regard.. douceur, douceur, douceur et force tranquille.
Au marché... parfois elle va lui acheter un petit fromage de brebis frais et elle se réjouit de sa belle lumière, de son sourire, de sa voix, de son regard, le temps de se faire servir et de régler son achat.
Et puis elle n'y pense plus jusqu'à la prochaine fois... 

Cette semaine la séance du groupe avancé a été annulée. Alors elle est allée à la séance débutant...  Elle n'y connaît que peu de personnes... Elle  a dit bonjour, a embrassé ceux qui sont venus tendre leur joue... et puis arrive oh surprise, cette personne là avec ce sourire, cette voix, ce regard.
Elle a été troublée, n'a pas trop dansé avec lui, ne l'a pas trop regardé, mais quand même à la fin elle a partagé, et dans la dernière ronde s'est autorisée à partager des regards...   et elle a pu constater que tout ce qu'elle pense depuis dix ans (que l'on pourrait être bien dans ces bras là, contre cette personne là) et bien oui c'est vrai.... Force, douceur, bienveillance... C'est naturel, ça coule tout seul... 

Comme une évidence.. à chaque fois... C'est pareil... C'est comme une évidence pour elle...  mais pour l'instant elle n'a pas encore rencontré la personne qui a envie de s'arrêter pour lui prendre vraiment la main et l'accompagner sur le chemin.

C'était un cadeau de la Vie qu'elle a reçu ce soir là... Laisser la Vie faire... 

jeudi 21 décembre 2017

C'est aujourd'hui...

... le solstice, celui de l'hiver.. .celui qui va faire la bascule vers la Lumière.

C'est aujourd'hui et la grive ne s'est pas trompée.

Ce matin, dans la nuit encore bien noire, quand je suis allée vers l'auto pour partir au travail, j'ai été accueillie par le chant puissant de la grive musicienne.
Elle ne chantait pas hier, ni avant-hier, ni avant-avant-hier...

C'est aujourd'hui qu'elle a commencé à lancer son chant mélodieux et clair avant la levée du jour.

La grive n'a pas eu besoin du calendrier. Elle le sait.

Gratitude pour ce moment de grâce et de communion.

lundi 18 décembre 2017

Et pourquoi pas Madame ?


Déjà le lundi de la Marquise, j'ai eu envie d'écrire un petit texte pour rejoindre mes amis d'ici qui écrivent sur les consignes de Lakévio.
Je l'ai tourné dans ma tête. J'avais le début, le développement, le suspens, l'intrigue, la fin.
Mais après il faut s'asseoir devant l'ordinateur, et ça c'est une autre paire de manche.
Et puis il y a eu des événements pas marrants dans le Monde... Et je n'ai plus eu envie de partager mon texte léger.

Pour ce lundi ci, je me lance dans un petit n'importe quoi (j'ai failli vous écrire autre chose - de beaucoup moins marrant. Le coup de blues est passé pour le moment. Vous l'avez échappé belle).
______

Et pourquoi pas Madame ?
Ce ne sera pas un drame
Que vous dénudiez votre âme.
Elle manque un peu de flamme ?
Il vous faut remonter la gamme
L'animer de pictogrammes
L'adoucir à l'huile de sésame
La faire chanter sur un phonogramme.
Allez vous détendre au hammam !
Ecrivez des calligrammes !
Accordez vous un temps de calme !








mercredi 13 décembre 2017

Fête de la lumière

Cela fait deux mardis de suite que nous biodansons la Lumière.
Bientôt le solstice... moment que j'attends chaque année avec bonheur, car après c'est la remontée vers la Lumière, à chaque fois un soulagement, un élan, une renaissance !

Aujourd'hui, c'est la Sainte Lucie et dans les pays nordiques la Lumière est fêtée.
Lucie, Lucia, Lizenn, Lucy, Lucija... 

Que Lucie, mon enfant, ma Lumière passe cette journée dans la légèreté, et qu'elle profite de cette période pour prendre définitivement son élan vers la guérison. 



Danse

Un petit concours de danse. J'y participe. Je n'ai pas vraiment de tenue adaptée. Ma Kiné traverse la rue et va emprunter une jup...