lundi 19 janvier 2015

Futilités

Ce n'est pas de l'indifférence
C'est de la résistance

... ais-je écrit il y a plus d'une semaine déjà.

Ne pas se laisser envahir par la peur, continuer à vivre.
______

Samedi dernier, je suis allée danser au fest-noz annuel de la commune, sans peur, sans arrières-pensées, sans culpabilité.

Dans les fest-noz se jouent et se dansent des danses qui ne sont pas d'origine bretonne : scottish, valse, mazurka, polka... encore faut-il avoir un partenaire de danse.

Si je les avais tous les trois autour de moi, je choisirais de danser :
- la scottish avec l'homme soleil
- la valse avec le prinche charmant
- la mazurka avec l'homme lune
- et la polka... avec les trois.

L'homme lune a été très affairé toute la soirée à donner un coup de main à droite, à gauche et il n'a jamais été là au moment où se sont jouées ces danses.

La polka je ne l'ai pas dansée, c'était en toute fin de soirée, j'étais fatiguée et je n'ai pas cherché de cavalier.

J'ai dansé la mazurka avec un "copain" de l'association de danse bretonne où je suis adhérente. Nous avons eu du mal à nous accorder, n'ayant pas l'habitude de danser ensemble !

Il y a eu trois scottish et par chance l'homme-soleil est venu passer deux heures durant la soirée. Alors je l 'ai accaparé pour les deux premières et nous avons virevolté et glissé sur le parquet (vous verrez souvent un pas quelque peu sautillé pour les scottish mais moi j'aime la danser "glissée" et lui aussi) en faisant tout le tour de la grande salle, dans un tourbillon de bonheur. La troisième a été la doute dernière danse du fest-noz et ce même "copain" (avec lequel j'avais dansé la mazurka) m'a proposée de la danser avec lui, sa partenaire habituelle étant repartie. Et surprise, là nos pas se sont très bien accordés et j'ai eu de nouveau le plaisir d'une danse glissée un peu plus calme que les deux premières toutefois.

Quant à la valse... Et bien je ne suis pas fan de la valse.. Je ne suis pas très douée pour cette danse, elle me donne le tournis... la seule jolie valse que j'ai dansé c'était l'an dernier avec ce prince charmant qui a fait un passage éclair dans ma vie.
Mais voilà... j'ai entendu les premières notes de musique, et cette valse qui était jouée... je l'ai tellement écouté avec tellement de ravissement sur ma session deezer, que je n'ai pas résisté à tourner sur moi-même et au hasard de proposer de la danser à un homme qui avait l'air de chercher une partenaire de danse. Ce fut très agréable.

Cette belle valse c'est celle-ci... 4 minutes de bonheur




Quant à l'une des scottish il me semble bien que c'est  celle-ci puisque Skolvan en a joué une... mais là franchement j'étais tellement dans le plaisir de la danse que je ne me souviens plus trop de la musique. Appréciez la vitesse de la mélodie et imaginez la fulgurance de la danse :-) (Enfin tout ça dépend de votre cavalier puisque c'est lui qui mène la danse).

6 commentaires:

  1. J'aime bien Suzame comme tu racontes... tu communiques ta passion de danser.
    J'aime quand tu es comme ça...
    je t'embrasse fort!

    RépondreSupprimer
  2. Bien sûr qu'il faut continuer à vivre, à danser, à rire ! Merci pour ce billet plein de vie, Suzame. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  3. Il me parle beaucoup ce billet
    j'aime la manière dont tu décris la danse , les envies , la sensualité cachée , la magie
    La dernière fois que j'ai dansé une valse , c'était avec un prince charmant
    et ce fut un merveilleux moment , dans l'ombre ...
    Merci
    continue à écrire comme ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Jeanne
      Oui j'aime parler de la danse... comme toi tu parles du chant.

      Quant je danse je me sens tellement vivante. En fait c'est quand je danse que je me sens le plus vivante :-)

      Supprimer

Au gré de vos émotions

Moisson

En écho à Mel   et à son beau métier A voir  ICI