lundi 23 mars 2015

Une leçon

Voici la leçon que je veux que vous reteniez de cet épisode : ne laissez jamais quelqu'un répondre à votre place à une question. Réagissez aussitôt, de n'importe quelle manière, pour être sûre de prendre la parole. Dites : "Question intéressante", ou "Oh, chouette ! mon sujet favori !". Dites n'importe quoi qui vous garantisse de participer à la conversation qui vous concerne, au lieu de rester plantée sur la touche comme une adolescente plantée à côté de sa mère dans un cocktail.

Vous devez raconter vous-même votre histoire. Ne laissez jamais quiconque, même une personne aussi proche que votre belle-soeur, penser qu'elle vous connaît mieux que vous-même. Elle voit uniquement ce que vous faites, elle ne voit pas qui vous êtes à l'intérieur. Si je regrette une chose, rétrospectivement, ce sont toutes les fois où j'ai autorisé des gens à penser ce qu'ils voulaient penser. J'aurais dû les arrêter toute de suite? J'aurais dû me moquer de leurs suppositions. J'aurais dû éclater de rire, "Ha ha ha ! " et enchaîner avec un sourire malicieux et pétillant, uniquement pour les déstabiliser, pour qu'ils continuent à s'interroger. Le problème c'est qu'ils observent ce que vous faites, qui vous aimez, comment vous cuisinez, ce que vous lisez et ce que vous ne lisez pas, et ils décident ce que ça signifie, et parfois vous n'êtes pas là pour les arrêter, ou vous choisissez mal le moment. Je me suis toujours demandé pourquoi les gens cherchent du sens dans leurs actes. Quand une personne vous raconte une histoire, une chose qui lui est arrivée, une chose importante, ne lui demandez pas ce qu'elle a fait. Demandez-lui ce qu'elle voulait faire. Ce qu'elle veut faire, c'est ce qu'elle est. Les actes sont des murmures comparés aux rêves.
______

Alison Jan Lester - La vie de Lillian, mode d'emploi

1 commentaire:

  1. C'est exactement ça !
    J'aime bien la finale qui réfère aux intentions plutôt qu'aux actes. Belle manière d'illustrer l'adage : " On n'a pas le résultat des ses intentions mais celui de ses actes "
    Sans oublier que " l'enfer est pavé de bonnes intentions" !!!...
    :-)

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Ah la province !

Bien sûr il y a cette librairie hallucinante de 5 étages Bien sûr le Musée d'Orsay est un enchantement. Bien sûr le jardin du Luxembou...