lundi 15 mars 2021

Duperie

On en entendait parler sur les médias.  On pourrait bientôt rendre visite à  nos parents en ehpad plus facilement. 

Hier soir encore on l'évoquait mon frère et moi.  Il était confiant "Maman est vaccinée donc plus de problème".  J'étais méfiante "Oui mais nous ne sommes pas vaccinés"

Nous avons reçu les consignes cet après-midi : visite  autorisée en chambre de 11 h à 18 h... mais il faut présenter un test PCR négatif de moins de 72 h et bien entendu masques + distanciation.

 

Entre les deux confinements nous avions la liberté d'aller voir notre Maman sans rendez-vous ( ok masque + gel hydro-alcoolique). Distanciation ? Moi j'ai besoin de toucher ma Maman. De lui caresser la main, de l'assurer de ma présence et donc je m'y autorisais discrètement. Ma maman et aucune autre personne du service n'ont "attrapé " le covid pendant ces mois là. 

Test PCR de moins de 72 h ? Ce sera sans moi. 

Ce monde, à trop vouloir nous protéger, est devenu inhumain et absurde.

Prévenir devrait être la base de la santé.  Et ça dans les médias mainstream on n'en entend pas parler. La domination du peuple par la peur est tellement jouissive...

Personnellement je fais ce qu'il faut pour renforcer mon immunité ( spiruline notamment ;  la Fée Celestine en parle) et je continue à  danser encore !

 


6 commentaires:

  1. C'est compliqué quand même cette gestion dans les établissements collectifs.
    Naviguer entre ne pas attraper cette saloperie au risque d'en mourir, et ne pas s'éteindre d'absence de relations et de contacts.

    Mais dans un certain nombre d'établissements où vivent des personnes en état de faiblesse, les dominer est parfois la principale jouissance des personnels, comme une perversité légalisée.
    « Il faut vous calmer Madame ! Sinon !… »
    Sinon quoi ?

    Aller ! Allons danser…

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alainx. Nous n’avons pas du tout à nous plaindre de l’équipe qui s’occupe de notre Maman. Dès que c'est possible on nous accorde du rab au delà de la demi heure de visite planifiée, on prend le temps de bavarder, de nous donner des nouvelles de la vie de l’établissement et donc de celle de notre Maman. Et quand on voit notre Maman inter agir avec le personnel nous sommes confiants.
      Le personnel applique les consignes de la Direction, qui elle-même applique les directives de l’ARS, qui elle-même reçoit certainement des ordres de l’ANS... et là on est à la porte du pouvoir... n’est-ce pas ?

      Supprimer
  2. Tu as tellement raison...
    On touche là à l'absurdité absolue : préserver la vie, à quoi bon si on ne peut plus rien faire...
    Allez, dansons, tu as raison.
    Bisous de fée
    •.¸¸.•*`*•.¸¸🦋

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci La Fée ! Oui dansons, chantons, rions, partageons !

      Supprimer
  3. Oh! que oui: nous marchons sur la tête, à en oublier d'être humain. J'ai, moi aussi, un besoin fou d'embrassades, de prise de l'autre dans mes bras. Dans cette absurdité j'étouffe!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Étienne. Déjà prendre dans tes bras ceux qui vivent avec toi !

      Supprimer

Au gré de vos émotions

Ce n'est pas qu'

 .. il lui manque d'idées pour écrire ici.. mais elle a la flegme d'allumer l'ordi.. quand tu passes 9 h devant un ordi au burea...