mercredi 18 juin 2014

Histoire de joie

Marie Yog partage avec ses lecteurs un texte sur la joie
Un joli texte. L'instant présent serait débordant de joie. 

La joie, les passions, les envies... tout cela me semble bien loin.. des sensations éteintes.
Plus de passion, plus d'envie.
Survie... Une femme que j'ai rencontré il y a un peu moins d'un an et qui fait une formation de sophro-analyse m'a récemment dit de façon trés spontanée que j'étais en état de survie. Elle l'a dit avec précaution  pour ne pas me choquer... Cela ne m'a pas choqué car c'est ainsi que je vis depuis plus de trois ans... en état de survie. Cela pourrait choquer certains qui passeraient ici que je dise cela... mais c'est vraiment ce que je ressens.

Oh bien sûr je fais des "choses".. je fais semblant de vivre... souvent... je "m'occupe" pour combler le vide... 

Survie, faire semblant de vivre... pour l'instant c'est comme ça... un deuil qui n'est pas terminé... le sera-t'il un jour ?

Alors la joie, la passion, les envies... il n'y en a plus beaucoup. Mon instant présent est morose et vide.
 

3 commentaires:

  1. chère Suzame, c'est difficile de savoir quoi te dire et surtout de te le dire avec justesse, de telle sorte que tu sentes que je t'ai lue avec empathie...
    est-ce que cela suffira pour te donner un peu de ce courage dont tu as besoin?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coum'

      J'ai écris ce texte.. puis je me suis dit, il faut que je le supprime.. et je n'ai pas eu l'opportunité de le faire rapidement... et après je me suis dit "Il est visible, tant pis j'assume".

      Tu sais, je vais mille fois mieux... mais je sens bien que le ressort est cassé, plus d'enthousiasme, plus d'envie, plus de joie.. enfin presque plus...

      Peut-être qu'un ressort peut être remplacé.. qui sait ?

      Cela va faire maintenant 5 mois que j'ai arrêté les séances de psycho-thérapies d'un commun accord avec la personne qui m'a accompagnée pendant deux ans et demi.
      Depuis je n'ai pas replongé dans le désespoir.. Alors oui, je vais mieux... Reste à retrouver l'envie de vivre vraiment...

      Supprimer
  2. Parfois, il faut du temps pour que le sourire revienne, pour que l'enthousiasme, la joie, l'envie reviennent. Mais ils reviendront, j'en suis sûre, Suzame. Je t'embrasse fort.

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Ce n'est pas qu'

 .. il lui manque d'idées pour écrire ici.. mais elle a la flegme d'allumer l'ordi.. quand tu passes 9 h devant un ordi au burea...