mercredi 10 juin 2020

Retrouvailles

Cela fait deux fois que l'on se revoit  .
Mon groupe précieux du mardi soir.
 Deux fois que l'on se dit le confinement et le déconfinement.

Il y a ceux qui ont vécu une parenthèse enchantée, en connexion avec eux-mêmes et la Nature.

Il y à ceux pour qui cela n'a pas eu grande influence.

Il y a ceux qui ont très bien vécu le confinement, et qui sont complètement désorientés par le déconfinement.

Il y a ceux qui ont souffert et qui en souffrent encore. P hier a témoigné de sa révolte face au confinement. De sa sensation d'être perdu, d'être cassé à l'intérieur.
Cela m'a fait du bien ce témoignage. Cela m'a fait du bien car je me sentais presque illégitime de dire combien tout ceci a été pour moi extrêmement pénible et l'ait encore.
Pourtant P n'a plus le souci du travail, vit avec un amour récent.
Comme quoi....

Mon groupe précieux du mardi.
Une petite quinzaine de personnes qui se connaissent bien, qui partagent à peu près les mêmes valeurs, qui aspirent à  une même connexion à  la Vie et une spiritualité sans religion.

Et pourtant l'expérience de vie depuis mi-mars a été complètement différente pour chacun.

Comme à dit A : nous sommes sur une roue de la fortune, mais pas tous au même endroit de la roue au même moment. La roue tourne. Du meilleur est à venir.



6 commentaires:

  1. C'est drôle, parce que je me suis sentie parfois vraiment illégitime de dire que pour moi, ça se passait bien. j'avais l'impression de dire une énormité...
    Comme quoi, la subjectivité devrait nous rendre tolérants envers autrui... ;-)
    Et tout cas, je te souhaite ce meilleur à venir, ma Suzame.
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui deux situations opposées qui génèrent la même impression d'illégitimité...
      Bises La Fée

      Supprimer
  2. C'est intéressant ces groupes d'amis, en autant qu'il y ait de l'écoute.

    RépondreSupprimer
  3. "...pas tous au même endroit d'une roue de la fortune et pas au même moment." J'aime assez cette image qui va bien sur que je ressens, l'important étant qu'elle tourne.
    Je connais des gens dont le karma balourd se traîne en bas tant ils ont de galères et dont on se demande quand ça va repartir.
    Espérons que le meilleur approche !...

    RépondreSupprimer
  4. Merci Candide d'être passé ici et de t'être exprimé.
    Que la roue tourne et que les galères disparaissent.

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Il fait un.jour

Il fait un jour où les gens à deux sont heureux Main dans la main Au soleil, sous le ciel bleu Il fait un jour où les gens à un ne font ...