samedi 2 novembre 2013

Debout dans la cuisine

Quand mon ex-belle-soeur (qui vit seule depuis longtemps-galère-galère) me disait qu'elle mangeait debout dans sa cuisine, je m'étonnais et je lui disais que - quand même  - elle pourrait s'asseoir un peu, prendre le temps. Elle me regardait d'un air désolé et elle me disait que non, ce n'était pas possible.

Maintenant je me surprends à manger debout dans la cuisine. Mon petit déjeuner de fruits hier matin. Celui de ce matin (à 5 h 37 Messieurs-Dames - maudit changement d'horaire qui ne sert à rien et qui va me perturber pendant plus d'un mois  - et en mars il faudra tout recommencer en sens inverse) . Et puis ce midi aussi un jus de fruit fait by-me et que j'ai avalé rapidement debout dans la cuisine.

Car oui, s'asseoir... s'asseoir pour manger.. en face de qui ? en face du vide ? 
Ah je vous assure que c'est bien pénible.
Alors debout dans la cuisine cela peut être le moins pire.

______

Debout dans la cuisine
Devine, devine
Debout dans la cuisine
Présence divine
Debout dans la cuisine
______

 


4 commentaires:

  1. émue par ton billet...
    je t'embrasse fort!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Coumarine.
    C'est bien difficile. Ce matin je me suis effondrée pour un pb de panne d'électricité. J'ai envoyé un texto SOS à ma soeur. J'ai quand même réussi à trouver le bon bouton pour remettre tout ça en route. Mais je me suis effondrée. Ma soeur m'a quand même téléphonée. Et quand elle a entendu dans quel état de détresse profonde j'étais, elle a mis son manteau, a sauté dans son auto. Le temps qu'elle arrive je m'étais calmée. Mais là maintenant je suis épuisée.
    Ce n'est que du matériel... Oui... Ce n'est que du matériel. Mais la détresse morale est bien là elle. Heureusement j'ai ma soeur qui à chaque fois accoure.

    Je pensais que c'était terminé tout ça. Août, septembre se sont portés à merveille. Mais mi octobre est arrivé et comme couperet et m'a replongé dans les noirceurs....

    RépondreSupprimer
  3. ce que tu racontes mes deux filles le vivent aussi au qutidien: un an qu'elles vivent seules et doivent se débrouiller...les mois d'été se sont plus ou moins bien passé, et maintenant, avec l'approche de l'hiver cela redevient difficile
    Tu sais avec mon mari, ce n'est pas brillant tous les jours... mais il est là, je ne suis pas seule pour tous ces petits problèmes du quotidien...
    Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coumarine

      En te répondant hier je pensais aussi à tes filles... Et à toutes les autres femmes dans la même situation
      .
      Situation qui vécue de l'intérieur est unique.

      Il y a des jours où tout va bien... et puis il y a des jours où je suis fatiguée de me battre et au moindre problème je m'effondre. Hier était un jour comme ça.
      ______

      Une épaule pour se reposer, une main pour accompagner, des bras pour réconforter, un sourire pour enjoliver, un rire pour éclairer, un corps pour réchauffer, des mots à partager... et tant, tant, tant de manques.

      Supprimer

Au gré de vos émotions

Danse

Un petit concours de danse. J'y participe. Je n'ai pas vraiment de tenue adaptée. Ma Kiné traverse la rue et va emprunter une jup...