mercredi 20 novembre 2013

Volupté et gratitude

Quand le soir venu
Après une longue journée de travail
Je m'allonge dans mon lit
Il m'arrive d'éprouver
Une très grande Volupté
Juste à m'allonger
Au chaud
 Savoir que je suis bien
A l'abri

Et alors la Gratitude survient
Et je dis Merci
Silencieusement
Je dis Merci
Pour cet abri
Pour ce confort
Pour ce bien-être

Ma Gratitude, mes mercis s'envolent
Silencieusement
Dans l'Univers
Vers une entité qui saura les entendre

Cette semaine j'ai associé
Mon père, mon grand-père, ma grand-mère
Qui, par l'héritage qu'ils m'ont laissé
Ont permis que ma part de rachat de la maison soit moindre
J'ai associé ma mère
Qui, en me prêtant de l'argent
A permis que le prêt demandé à la banque pour le rachat de la maison reste dans des limites raisonnables

Quand la Volupté du bien-être vient en moi
Toujours la Gratitude s'exprime.

Qu'elle soit reçue.

7 commentaires:

  1. Très beau Suz!
    Et ça peut-être comme ça à chaque instant.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A chaque instant... Il y a du travail...

      Supprimer
  2. oui ça fait du bien de te lire Suzame...
    La gratitude élargit l'âme...
    je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "La gratitude élargit l'âme"... et le coeur aussi.

      Supprimer
  3. C'est très beau. La gratitude, comme c'est important. On ne peut rien faire seul, de tout façon.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour ! j'ai été touchée que tes promenades t'aient amené jusqu'à mon blog grâce à "vivre et souffrir...". Et ce matin en me promenant à mon tour sur ton blog que je découvre avec plaisir, j'y trouve cet article qui fait écho à l'un des miens :
    Depuis l'hiver dernier, suite à un surplus de douleurs, j'ai pris l'habitude en me couchant le soir (et quand les douleurs me réveillent la nuit...) de remercier pour la douceur de mon lit, la chance d'en avoir un dans ma petite maison sur le Causse et j'envoie mes pensées à toutes les personnes qui au même moment que moi cherchent à s'endormir où que ce soit sur la planète, ceux qui souffrent, ont faim, froid, trop chaud, soif, ceux qui sont seuls, sans toit, qui subissent inondations, guerres, conflits, exclusions et autres merveilles de notre société individualiste.

    Je me dis que si nous tous, privilégiés, pouvions leur offrir par nos pensées juste 5 minutes de confort, de calme, de douceur, de paix pour les aider à s'endormir sereinement, leur souhaiter de beaux rêves... la vie sur cette planète serait plus douce. Et voilà comment j'ai retrouvé le sommeil malgré la douleur... juste en m'oubliant, en relativisant mes propres petits soucis... Je vous souhaite une bonne journée...
    chacune ces mots mais comme on se retrouve, trouve.



    RépondreSupprimer
  5. deux fautes d'orth. je suis confuse, je tape trop vite, j'envoie trop vite...

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Danse

Un petit concours de danse. J'y participe. Je n'ai pas vraiment de tenue adaptée. Ma Kiné traverse la rue et va emprunter une jup...