samedi 21 décembre 2013

C'était

C'était une rencontre prévisible
Qui est devenue imprévisible

C'était un moment
De douceur
De sensibilité
De fragilité
De joie
De fantaisie
D'émotion

C'était un moment
Un moment que j 'aurais pu rêver
Mais le rêve était bien éveillé 

C'était un moment incroyable
Un cadeau de Noël

C'était quinze minutes dans une galerie marchande
Quinze minutes dans une bulle à part, vraiment à part
Quinze minutes de partage
Quinze minutes d'un petit grain de folie
Quinze minutes de générosité
Quinze minutes où deux êtres ont consolé l'un l'âme de l'autre et l'autre l'âme de l'un

C'était un moment magique
Sans doute unique
C'était un moment magique
Qui m'a donné une joie incroyable
Et la joie est toujours là
Et je vais essayer de la garder le plus longtemps possible en moi
______

Ne jamais oublier ce moment
Alors venir le dire ici
Et l'écrire aussi dans ce cahier où je couche certains de mes rêves, ces rêves que je confie à ma psychothérapeute et à chaque fois elle me dit "Notez le, c'est un rêve important", ce cahier où je couche mes états d'âmes.

Pour oublier ce moment il y a aussi une photo que j'ai déposé sur un meuble dans mon salon, pour la voir chaque jour... et conserver la joie.

4 commentaires:

  1. On peut passer des années à cotoyer plus ou moins régulièrement des personnes sans les connaître. Et puis il suffit de 15 minutes dans une galerie marchande pour que la vraie rencontre se fasse. C'est incroyable.

    Alors je me dis, que je devrais peut-être de temps en temps baisser les barrières que je me suis construites pour me permettre d'aller plus vite dans la vraie rencontre.

    RépondreSupprimer
  2. 4 à 5 ans que cette personne avait "senti quelque chose en moi". Elle n'a pas su me dire quoi exactement.
    Elle a "senti" aussi quelque chose chez une autre personne du groupe que je fréquentais alors.
    Pour cette autre personne moi aussi j'avais "senti". D'ailleurs je ne voulais m'asseoir qu'à côté d'elle et je m'arrangeais toujours pour qu'il en soit ainsi. Il faut parfois oser s'offrir le meilleur.

    RépondreSupprimer
  3. je suis d'une curiosité infinie et du coup, j'ai envie d'en savoir plus, cela m'intrigue terriblement cette rencontre !
    Ceci dit, c'est vrai que souvent l'on passe à côté de beaux moments par peur de baisser les barrières ....
    Merci infiniment, Suzame, d'avoir répondu à la question que je posais sur mon blog. "se dire" à autrui, c'est une autre façon de se rencontrer.
    Bon dimanche à toi !

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Ce n'est pas qu'

 .. il lui manque d'idées pour écrire ici.. mais elle a la flegme d'allumer l'ordi.. quand tu passes 9 h devant un ordi au burea...