dimanche 24 août 2014

Femer parenthèse

Le 5 août j'écrivais "Ralentir"

Oui cette année pendant cette parenthèse de vacances j'ai ralenti avec bonheur et délectation. En prenant soin de moi, sans oublier de prendre soin de mes proches, de rencontrer mes amis... Mais tout ceci au ralenti.

Demain, retour dans la vie professionnelle avec deux ordinateurs, un téléphone, des collègues, deux boss, des clients, des fournisseurs, etc...

Si je vais fermer la parenthèse des congés payés, je souhaite garder ce nouvel état d'être rempli de calme, de "lenteur", d'apaisement. Saurais-je le faire quand le travail aura repris ?

Mystère...

A suivre...




2 commentaires:

Au gré de vos émotions

Vide

Pour une fois ne pas y aller seule Pour une fois Et pourtant ce fut pénible. Peu d'interactions La tristesse dans son regard Peu de...