mardi 14 octobre 2014

Petits bavardages : bio et gaps

Samedi, après être allée au marché faire le plein de légumes, au marché, chez mes maraîchers préférés, je suis partie  avec un copain au salon Ille et Bio.
Salon dont une partie est dédiée aux professionnels et l'autre au grand public : machinisme agricole, matériaux de construction, énergie renouvelable, associations écologiques, beaucoup de produits alimentaires, des graines, la filière lait Biolait, des produits de soin, des huiles essentielles, des ustensiles de cuisine, des chaussures, quelques vêtements, des plantes...

Je m'étais inscrite à deux conférences et j'en ai suivi une troisième de manière impromptue.

L'une de ses conférences, à laquelle j'étais inscrite, avait pour thème "Alimentation, instestin et cerveau". 
Un naturopathe nous a présenté le rôle de l'intestin, sa constitution, les bactéries qui y vivent, les bonnes et les mauvaises, l'équilibre et les déséquilibres de cette flore. 
Un autre naturopathe nous a présenté le régime GAPS qui permet de "réparer" par l'alimentation l'intestin et, de là, soigner nombre de maladies chroniques voire des maladies mentales. 
Je vous mets un petit lien ici  et un autre ici  (plus officiel) si vous voulez en savoir plus. Le livre de référence est celui-ci.
Pour ceux qui ne sont pas végétariens c'est une piste à suivre. Comme dit lors de la conférence, ce régime n'est pas un régime à vie... Un mois, trois mois, deux ans... C'est si peu dans une vie. Si, si. Il m'a fallu un jour arrêter complétement les produits laitiers pour raison impérative de santé. Et bien quand on veut, on peut. 

Sinon, j'ai acheté des huiles essentielles et une plante. J'ai déjeuné d'une galette complète et d'une crêpe sucrée au rapadura (tout celà bio). J'ai rencontré des personnes de ma connaissance et bavarder un peu avec elles.
Le soir avant de repartir j'ai acheté deux fouées (bio) que j'ai mangées avec mon copain à la maison accompagnées d'une salade faite de...salade, betterave crue, raisin frais. Miam... la salade !

J'étais bien fatiguée et j'étais bien contente que mon compagnon de salon ait la politesse de partir vers 22 h 30. Je me suis écroulée dans mon lit et le sommeil m'a fait le cadeau de venir m'emporter rapidement au pays des rêves.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Au gré de vos émotions

Moisson

En écho à Mel   et à son beau métier A voir  ICI