lundi 11 mai 2015

Dans la noirceur de la nuit

Ma maman habite au deux-tiers d'une longue rue.
Je vais voir ma maman. Je suis à pied.
A l'entrée la plus au nord de la rue, c'est le chaos. Violence. Bagarre.
Je continue mon chemin pour prendre un autre accès. La nuit tombe. Un homme m'aborde, visiblement pas très clair dans sa tête. Il me suit. Je n'ai plus de force. Mes enjambées sont minuscules. Je n'arrive pas à me débarrasser de lui. J'arrive dans la rue de ma maman en face de l'école publique. Ma situation est de plus en plus difficile. Je suis à terre. Et cet homme me domine. Puis miracle. Il reprend ses esprits. Il se demande ce qu'il fait là. Il s'excuse. Je lui dit que cela fait 5 minutes que je lui demande de me laisser tranquille. Il me dit qu'il a repris ses esprits quand il a touché l'orgonite que j'ai dans ma poche.
Je continue mon chemin mais quelques pas plus tard, je croise de drôles d'individus qui malmènent des femmes qui sont en fauteuil roulant. Je demande "Il y a un problème ?". On me répond que j'ai tout intérêt à m'occuper de mes affaires.
Puis une cinquantaine de mètres plus tard, enfin un camion de police arrive. Je me sens sauvée. Il me reste  à peine une centaine de mètres jusqu'à la maison. On me demande alors d'évacuer une femme qui a besoin de soin. L'évacuer jusque chez ma mère.  Ma mère qui soigne. Ma mère qui est guérisseuse. J'y arrive chez ma mère. J'y arrive avec cette femme et un autre homme qui a aidé à l'évacuation et qui semblerait-il est médecin.
______

C'était cette nuit. C'était un rêve. Un drôle de rêve. Je me demande ce qui a bien pu provoquer ce rêve. Je n'ai pas regardé les actualités à la télé. Je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer des personnes au comportement dérangeant. Certes j'ai croisé, hier après-midi, lors d'une balade, quelques personnes en fauteuil roulant avec leurs accompagnateurs. Ma maman je suis allée la voir vendredi.

La rue où habite ma maman, est calme (sauf aux heures de pointe, circulation oblige, c'est un point de passage pour les voitures).

L'orgonite je l'ai acheté en février dans un salon "Bien être". Depuis elle est rarement très loin de moi.  Ce matin quand je me suis réveillée, je l'ai prise dans ma main (ce que je fais rarement).

Quant à ma maman, elle n'a jamais eu (à ma connaissance) de don de guérisseuse.

Si quelqu'un passe par là et peut m'aider à décrypter ce rêve étrange (pas cauchemardesque car il ne m'a pas réveillée) mais certainement important car je m'en souviens encore très bien quelques heures plus tard.


2 commentaires:

  1. Coucou Suzame! J'ai vraiment cru à ton histoire même s'il elle était époustouflante!
    Bisous

    RépondreSupprimer
  2. Un rêve c'est déjà bien suffisant !

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Ce n'est pas qu'

 .. il lui manque d'idées pour écrire ici.. mais elle a la flegme d'allumer l'ordi.. quand tu passes 9 h devant un ordi au burea...