vendredi 18 septembre 2015

Nul ne saura

"Nul ne saura de quel message
La Terre a  pour nous reçu semence
Mais chacun reconnaît dans ses larmes
Les résurgences de la Mer

Au crépuscule les marées nous précèdent
D'un battement de coeur
Les pensées se prolongent
Et longent le rivage d'une lointaine enfance"

Résurgences
Ecrit par je ne sais qui
Dit par Yann Fanch Kemener (peut être écrit par lui ?)
Accompagné au piano sublime de Didier Squiban

Ecouté aujourd'hui pour réparer mon coeur,

Me donne envie d'une marche sans but sur une plage bretonne, sous un ciel gris, au bord d'une mer grise, dans le vent salé, joues mouillées, retourner dans la matrice humide, pour s'y reposer, s'y ressourcer et renaître au soleil, un jour meilleur.


A écouter ici. Magnifique.

7 commentaires:

  1. Et toujours la Mer consolatrice
    Et toujours des notes lentes de pianos
    Qui s'élèvent vers le ciel
    Comme un doux souffle de libération
    Et toujours la poésie
    Pour rendre le monde beau

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que c'est joli et bien dit....

    .... Et sur la plage bretonne, viendra un rayon de soleil....
    ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Puissent mes anges gardiens t'entendre et accepter de me guider vers des jours meilleurs !

      Supprimer
  3. je viens juste t'embrasser, et te dire que j'ai répondu à ton mail

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Coum' ! Je t'embrasse aussi. Sourires et douceur

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup Didier Squiban.
    Du temps où je pouvais mettre de la musique sur mon blog, je chosissais souvent de ses compositions.
    Le texte que tu as chosi est très beau.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le piano de Didier Squiban fait partie des musiques que j'écoute quand ça va pas trop fort !!

      Le texte est très beau. Je ne sais pas de qui il est. Je suis allée à la médiathèque cet après-midi. J'aurais pu regarder sur le CD... Je n'y ai pas pensé !

      Supprimer

Au gré de vos émotions

Avant

Avant il y avait ma Maman auprès de qui je pouvais déposer mon "enfant" en mal de trop de solitude, en mal d'affection. Ces...