lundi 2 janvier 2017

Effluves parfumées.

Je ne porte pas de parfum. Jamais. Cela me colle des migraines. Si vous saviez. Même le parfum des autres.

Parfois pourtant j'aime bien humer des effluves qui sont restées accrochées sur un vêtement, un foulard.
Cela arrive parfois en biodanza quand on partage des danses, des abrassos avec des gens qui "sentent bon".

Lors de mon "réveillon biodanza" après les deux vivencias que j'ai faite avec mon tee-shirt bleu préféré (col danseuse et un succédané de volant qui tourne quand je tourne) j'ai enfilé un petit haut irisé couleur corail pâle poudré (acheté pour l'occasion) pour le repas et le passage à l'an 2017.

Pour cette deuxième partie du réveillon, il n'y a pas eu beaucoup de contact avec les autres personnes. J'ai pris quelques personnes que je connais bien dans mes bras, et pour les autres il n'y a point eu d'abrassos.
Pourtant sur ce petit haut irisé hier soir encore je pouvais humer un parfum léger plutôt masculin... Je me demande qui a bien pu laisser sur ce tissu cette odeur qui ne me dérange pas, que je trouve même assez agréable. Il y avait tant de monde.. Je ne saurai jamais... C'est une part de mystère romantique que je vis de temps en temps et qui me ravit... 

Et c'est bien ainsi.

Il va falloir quand même que je le lave ce petit haut... 

Hihi.. Soyez rassurés...Je ne suis pas fétichiste :-)

6 commentaires:

  1. J'ai adoré ton billet, Suzame.
    C'est subtil, diaphane, mystérieux délicat. Tout ce que j'aime !
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me flattes Célestine !

      Merci ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
  2. Et bien moi aussi j'ai adoré, parce que ce petit haut est vraiment charmant et raconte une histoire.

    RépondreSupprimer
  3. Moi aussi, j'ai du mal avec les parfums, bien souvent ils m'écoeurent. Il faut qu'ils restent très légers. Je ne supporte pas les parfums forts. D'ailleurs, rien que d'en parler... j'en ai des nausées. :-(
    Par contre, l'histoire de ce petit haut est tout à fait charmant. Merci pour ce joli partage, Suzame.

    RépondreSupprimer
  4. Un billet léger comme un parfum , un parfum qui reste, qui embaume la douceur et l'envie ..celle de la vie .

    RépondreSupprimer
  5. Merci à tous qui avez pris le temps de passer par ici.
    Je ne pensais pas que cette petite histoire très personnelle plairait autant.

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Ce n'est pas qu'

 .. il lui manque d'idées pour écrire ici.. mais elle a la flegme d'allumer l'ordi.. quand tu passes 9 h devant un ordi au burea...