mercredi 14 juin 2017

Parler

C'est ce que j'aimerais faire depuis lundi matin.. parler, parler, parler, d'Elle.. de ce qui se passe.

Mais je n'ai plus personne avec qui parler.
Ma mère. Elle dans son monde..
Ma soeur. Je lui en ai dit un tout petit peu... Je ne veux pas l'ennuyer
Mes amies. J'en ai parlé un tout petit peu hier soir à deux personnes de la biodanza. J'ai une amie qui vient  à la maison ce week-end. J'attends son arrivée. J'ai échangé hier avec une amie "virtuelle" via messenger. Mon amie d'enfance, pas encore...


Sinon, mon ex-mari. Textos et appels téléphoniques.

Je sens au creux de mon ventre, cette envie de parler, encore, et encore pour calmer, pour calmer l'inquiétude.

Il faut que j'apprenne à gérer toute seule cette émotion. Je n'ai pas le choix.

6 commentaires:

  1. De tout coeur avec toi, Suzame.
    J'espère que tu vas mieux.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. C'est bien l'émotion le problème... On se laisse envahir et cette dernière occupe le terrain, minant notre "moi"...
    J'aimerai parler parfois, aussi... Et puis je regarde autour de moi : personne.
    Cela calme mon envie de parler : je suis seul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est difficile. Personne autour de soi... et quand il y a quelqu'un est là le besoin est passé. C'est trop tard !

      Supprimer
  3. C'est vrai que nous avons ce besoin, nous les femmes, de parler, cela fait tellement du bien, mais il faut trouver l'oreille attentive et bienveillante. Tant mieux si tu as pu en parler avec cette amie virtuelle, et si cela t'a fait du bien. Je t'embrasse fort, Suzame.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une paire d'oreilles attentive j'en connais une... mais tu vois Françoise je ne peux pas à chaque fois téléphoner à cette amie... Je ne peux pas lui parler que de mes problèmes, mes doutes, mes craintes.
      Si j'arrive à gérer toute seule, et bien je gère.. mais quand même... je regrette de ne pas pouvoir échanger.

      Supprimer

Au gré de vos émotions

Pff

Première semaine de vacances déjà terminée. Quatre jours à Paris pour commencer. Pas ce que j'avais envisagé quand le projet s'est...