jeudi 29 juin 2017

Du fil à l'étoffe de soi

De quelle étoffe suis-je ?

De la laine ? Cette laine que mes ancêtres ouessantines ont du filer l'hiver au coin de la cheminée, pendant que le vent cinglait les toits, ou au soleil d'été devant leur porte en regardant les enfants jouer dans la cour.Une laine chaude, parfois voluptueuse, parfois rêche. Non je ne m'y reconnais pas.

De la soie ? Fuyante (comme moi) mais beaucoup trop luxueuse, trop souvent chamarrée. J'ai lu plusieurs romans qui se passe dans le monde des magnaneries... et la technique de fabrication du fil soie m'inspire une certaine répulsion.. alors m'en revêtir...

Du coton. Cela me ressemble bien le coton : simple, naturel, doux, imprimé ou uni, tissé, tricoté, crocheté, noué...

Du lin. Ah le lin ! Un fil, une étoffe d'origine végétale . Une plante qui pousse en Europe, en Bretagne. La beauté d'un champ de lin en fleur... fleur bleue (ma couleur).
Une étoffe sobre, qui ne se prête pas à des motifs exubérants (le lin se porte le plus souvent de couleur unie). Une étoffe simple et chic, discrète et toujours un petit peu froissée (comme mon coeur).
Oui si j'étais une étoffe je serai Lin Bleu.

____

Inspiré par ma dernière lecture chez Célestine.




8 commentaires:

  1. Je dis que je suis soie et tu parles de répulsion...bon allez, ne pas faire des mots des autres une affaire personnelle, accord toltèque numéro 2 ;-)
    Mais c'est très joli, le lin...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Célestine
      Je ne parle pas de ton soi à toi
      Mais de mon soi à moi
      N'en ai nul émoi
      C'est jolie la soie !
      Elle te va bien à toi !

      Supprimer
  2. Moi ce serait un bon cuir... Protecteur et épais, sans pour autant entraver mes mouvements...
    Mais j'appartiens à un lointain passé...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du cuir j'en ai porté. Une veste qui m'avait été offerte par le père de mes enfants, à une période relativement récente (environ 10 ans) où j'ai cessé de me cacher dans des vêtements trop grands. Il était heureux de "m'habiller" de me voir accepter ma féminité.
      C'est le seul vêtement en cuir de ma vie. Je l'ai proposé à ma fille qui n'en a pas voulu. Je l'ai mis dans un sac avec d'autres vêtements plus portés et j'ai déposé le sac chez Emmaus.

      Supprimer
    2. C'est l'adage des femmes, être femme et se montrer comme telle...
      Ainsi ce cuir est passé chez quelqu'un d'autre... Un beau geste.

      Supprimer
  3. Le Lin bleu te sied à merveille, Suzame. :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toi Françoise de quelle étoffe te sens tu ?

      Supprimer
    2. Je suis faite d'un tissu éponge, Suzame, un tissu qui absorbe toutes les émotions, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, ce tissu là n'est pas toujours très confortable.
      Belle journée à toi. :-)

      Supprimer

Au gré de vos émotions

Ce n'est pas qu'

 .. il lui manque d'idées pour écrire ici.. mais elle a la flegme d'allumer l'ordi.. quand tu passes 9 h devant un ordi au burea...