vendredi 30 décembre 2016

Allez savoir pourquoi ?

... cet après-midi j'ai eu ce moment de plénitude...

... si rempli de gratitude.

Il faut dire qu'aujourd'hui par chez moi c'est grand brouillard. Le thermomètre n'a pas décollé des - 1°. C'est dire qu'il fait gris. Les arbres sont recouverts de givres;

Il faut dire qu'aujourd'hui je suis allée voir ma Maman et qu'elle était assez bien (par rapport à hier d'après ce que m'a raconté ma soeur).

Il faut dire que ce brouillard persistant et givrant, nous a fait renoncer ma soeur et moi, à une sortie prévue à 40' de voiture d'ici pour voir un spectacle de projection sur une abbaye. Et que ma foi nous étions toutes les deux contentes que nous ayons fait le même choix de ne pas y aller.

Il faut dire que quand je suis rentrée à la maison, au chaud, que j'ai allumé un feu dans la cheminée, que j'ai goûté au bonheur simple d'être au chaud, dans un endroit où je suis bien, sachant que ma Maman aujourd'hui est assez bien.. 

Il faut dire que tout cela m'a rempli d'une joie douce  et de gratitude.


1 commentaire:

  1. L'étape suivante, celle sur laquelle je suis en train de travailler, avec ma soeur (la similitude de nos situations m'émeut) c'est de me sentir bien même quand maman ne va pas bien. De déconnecter ce lien mortifère et qui nous empêche d'avancer.
    Comme une sorte de second cordon, nous qui pensions l'avoir coupé de temps en temps.
    Travailler sur la culpabilité, et sur le fait que l'on ne saurait être tenu pour responsable de la maladie de quelqu'un d'autre, fut-il notre propre mère...
    Ainsi, la gratitude va entrer dans nos coeurs de façon plus profonde.

    je t'embrasse affectueusemeent
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Danse

Un petit concours de danse. J'y participe. Je n'ai pas vraiment de tenue adaptée. Ma Kiné traverse la rue et va emprunter une jup...