vendredi 2 octobre 2015

Sagesse

On me l'a prêté mercredi soir. Il fait 844 pages imprimées en petits caractères. J'en ai déjà lu 100.
C'est passionnant. 
Je reviens vous en parler (je pense) quand j'en aurais lu un peu plus.

Hier soir j'ai lu  sur La Colère, La Saine Colère... Cela a fait du bien à mon âme de lire sur La Colère des femmes qui sont au "mitant de leur vie"... Un grand bien... Cela m'a permis de relativiser quelque chose qui s'est passé très récemment dans ma vie et qui m'a plongé à la fois dans le détresse et... la Saine Colère...

Je vous le conseille ce bouquin... Si vous êtes prêtes à entendre autre chose que les discours de notre médecine occidentale et cartésienne... 


4 commentaires:

  1. tu as pu relativiser? passer au dessus?
    gros bisous

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression d'être dans une "procédure de dépouillement".

      Le week-end arrive. C'est toujours pour moi un moment difficile, les week-ends...
      Je vais voir comment va se passer celui-ci... Si je suis aussi sereine que j'ai l'impression d'être.

      Je vais continuer cette belle lecture d'un livre faite par une femme pour les femmes.

      Je reviendrai "parler" ici (je pense)... et je t'écrirais à toi (patience)...

      Bises Coum'

      Supprimer
  3. Je note le titre, Suzame. Je pense, en effet, que ce livre doit être très intéressant.
    La colère...Lorsque j'allais rejoindre le groupe de méditation, on nous disait qu'il n'était pas bon de se mettre en colère. Oui, je suis d'accord, mais à force de la garder en soi, on peut se faire mal à soi. Trouver le juste milieu. Dire les choses que l'on a sur le coeur, mais sans crier, sans se mettre dans tous ses états, juste les dire pour qu'elles soient entendues...
    Bonne fin de journée, Suzame. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Danse

Un petit concours de danse. J'y participe. Je n'ai pas vraiment de tenue adaptée. Ma Kiné traverse la rue et va emprunter une jup...