dimanche 25 octobre 2015

Ma dernière lecture

"...Le véritable voyage consiste toujours en la confrontation d'un imaginaire et d'une réalité ; il se situe entre ces deux mondes. Si le voyageur n'espère rien, il ne verra que ce que voient les yeux , en revance, s'il a déjà modelé les lieux en songe, il verra davantage que ce qui se présente, il percevra même le passé et le futur au-delà de l'instant ; éprouverait-il une déception, elle s'avérerait plus riche, plus fructueuse qu'un simple procès-verbal...

... Avais-je régressé depuis ce ravissement à l'âge de cinq ans ? En tout cas, j'avais souvent vécu sans m'en apercevoir, confondant la suractivité et le bonheur d'être. Oui, je m'étais davantage agité que réjoui. Je m'étais encombré de problèmes en négligeant de savourer un simple trésor, vivre...

.. La destination importe moins que l'abandon. Partir, ce n'est pas chercher, c'est tout quitter, proches, voisins, habitudes, désirs, opinions, soi-même. Partir n'a d'autre but que de se livrer à l'inconnu, à l'imprévu, à l'infinité des possibles, voir même à l'impossible. Partir consiste à perdre ses repères, la maîtrise, l'illusion de savoir et à creuser en sois une disposition hospitalière qui permet à l'exceptionnel de surgir. Le véritable voyageur reste sans bagage et sans but...

... Le hasard existe-t-il ? N'est-il pas plutôt le nom que collent à la réalité ceux qui veulent ignorer le destin..."

La nuit de feu
Eric-Emmanuel Schmitt

3 commentaires:

  1. Trois extraits qui ont résonné en moi...

    RépondreSupprimer
  2. je pensais avoir laissé un commentaire l'autre jour, mais il s'est volatilisé.
    Il me semblait t'avoir dit que cet extrait sur le "partir" me parlais fortement.
    je t'embrasse
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A moi aussi il me parle fortement...

      Tu connais cette vieille chanson de je ne sais plus qui "Quand je vois passer les bateaux, j'ai envie de me foutre à l'eau..." je ne sais plus la suite..
      Depuis toujours cette chanson m'a donné des envies de partir..

      Et puis la chanson de Julien Clerc "Partir, partir"...

      Ah partir !
      Une fuite ?
      Une découverte ?

      Belle journée à Toi Célestine

      Supprimer

Au gré de vos émotions

Moisson

En écho à Mel   et à son beau métier A voir  ICI