lundi 19 octobre 2015

Un objet essentiel

Jacques SALOME a dit que lorsqu'il y avait un deuil, ou une séparation, l'un restait avec de l'Amour et qu'il fallait faire quelque chose de cet Amour : de la poésie, de la peinture, de la sculpture, de la danse... Faire quelque chose de cet amour. C'est Carmen qui me l'a dit.

La douce Carmen qui prend soin de mes maux d'âmes, m'a conseillé vendredi soir, d'écrire. Je lui avais lu une "lettre" toute simple que j'avais écrite et qu'elle a décryptée.
Carmen m'a dit "Vous vous rendez compte de ce que vous écrivez ?"
Je lui ai répondu "Non. Je ne sais pas décoder. Mais vous vous savez".
Lui écrire à lui. Tenir un journal pour dire.
Alors le prochain objet essentiel dont je vais m'enquérir sera un cahier (joli ou pas joli) pour écrire à mon amour perdu tous les mots qui tournent dans ma tête et que je ne peux lui dire.

6 commentaires:

  1. Ce cahier me rappelle celui que j'ai acheté à ma petite maman...
    Le pouvoir de l'écriture...Tu te souviens comme tu l'avais trouvé beau, ce cahier.
    Bravo pour ta décision d'écrire.
    Ton billet est très émouvant.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un cahier bleu... celui de ta Maman.
      Je ne sais de quelle couleur sera celui que je vais choisir pour ce travail guérisseur d'écriture.

      Supprimer
  2. Ecrire Suzame, tu fais ça bien...
    J'espère que LUI écrire sera une bonne chose pour toi
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais aller ce soir, en rentrant du travail, choisir un cahier et peut être que je commencerai à écrire ce soir.

      Supprimer
  3. Oui, c'est une très bonne idée, sortir les mots, t'en débarrasser, c'est très salvateur. Je l'ai fait et continue de le faire pour oublier, comprendre et pardonner.
    Je t'embrasse fort, Suzame.

    RépondreSupprimer
  4. Comprendre d'abord.
    Puis pardonner.
    Et enfin oublier... Peut-être...

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Avant

Avant il y avait ma Maman auprès de qui je pouvais déposer mon "enfant" en mal de trop de solitude, en mal d'affection. Ces...