dimanche 6 décembre 2020

C2 - J 38 - Un petit week-end de rien

 Samedi matin, mettre le bonnet pour aller au marché. Il fait froid et humide. Le soleil est dans le sourire de mes commerçants habituels. Merci.

Déjeuner simple avant d'aller voir ma Maman avec ma soeur. Ma Maman est bavarde. Pas très souriante mais parfois un soupçon sur ses lèvres et dans son regard.

Sur la route de retour en profiter pour aller faire quelques courses non essentielles. Erreur. Trop de monde.

Le soir regarder en facebook live, un concert de l'un des mes accordéonistes préférés. Danser seule n'importe comment, joie du défoulement.


Dimanche matin, recevoir un mail d'A. qui évoque le déconfinement et la possibilité de retrouvailles avec mes amis de coeur. Joie.

Cuisiner. Mon fils vient déjeuner.  Abrassos (oh que ça fait du bien) et écouter son énervement face à la situation que nous vivons actuellement (il n'y a qu'à moi qu'il peut en parler, ses amis pensent différement et il ne veut pas les heurter). Parler de tout, de rien, de choses importantes ou pas. Jouer aux cartes. Il gagne deux fois de suite. Il part tôt. Il ne veut pas dépasser les 3 h autorisées.

Planter des oignons de tulipes que ma soeur m'a donné.

Boire un chaï latté tout en regardant La La Land (c'est au moins la 5ième fois et pas la dernière).

Fermer les volets, allumer les lumières.

Traîner un petit peu sur l'ordinateur en écoutant en différé le 7ième Fest-Noz du confinement organisé par Tamm-Kreiz (en facebook live aussi hier soir - mais hier soir j'étais déjà occupée par un autre musicien).

Un petit week-end de rien - joie des rencontres - simplicité - musique - danse - amitité - La Vie !






Avec ou sans pass ?

 Avec le pass on peut aller au cinéma.  Cela fait environ un an que je n'y suis pas allée.  Cela ne m'a pas manqué.  Sans le pass fi...