vendredi 10 novembre 2023

Atelier d'écriture - 2ième jour

 Le dernier exercice  proposé était d'écrire à partir d'une ou plusieurs photos. Marjorie a déposé sur la table une vingtaine de photos. Nous avions libre choix de la photo et du style d'écriture. J'ai repris mon style habituel "plus ou moins Joli". Durée du temps d'écriture : 17 '

"Minuit. C'est l'heure de sa ronde. Il jette un coup d'oeil aux écrans de surveillance, prend sa lampe de poche, se met en marche.

Dans la pénombre des blocs de sécurité, dans le faisceau de sa lampe , il avance par habitude.

Arrivé devant la salle de l'exposition sur Isadora Ducan, il s'arrête. Il sent un souffle d'air inhabituel, comme si une fenêtre était ouverte. Il n'y a pas de fenêtres dans ce musée, ce bloc de béton aux murs aveugles.

Intrigué, il entre dans la salle. Une lumière. Comme une aurore. L'attire au centre.  Devant une grande photo d'Isadora, dansant pieds nus dans ses voiles, une femme s'est déchaussée. Elle tourne sur elle-même. Le long turban qui la coiffait tourbillonne autour d'elle emporté par son mouvement. 

C'est la danse de cette femme qui a créé ce souffle.

Le gardien est subjugué. Combien de temps reste-il ainsi ?

Le matin venu, ses collègues le trouve endormi au pied de la photo, un sourire ébahi sur son visage. Dans sa main droite une paire de chaussures de femme. Dans sa main gauche un turban dans les plis duquel brille un long cheveux blonds."

 


 

 

 

dimanche 5 novembre 2023

Atelier d'écriture - 1er jour

 La première fois c'était en 2016, un atelier d'écriture avec Marjorie. Deux week-ends.

Il y a eu aussi quelques années plus tard une après-midi (organisé par la médiathèque), qui m'avait laissée mi-figue mi-raisin.

Pour la saison 2023/2024 tadaaa. Marjorie nous revient. A cet atelier d'écriture j'y suis inscrite depuis septembre. C'était ce week-end.

Marjorie, elle commence toujours par nous faire écrire des listes (si si j'ai vérifié en 2016 c'était pareil). Et à partir de là, on prend un élément de la liste et on écrit un texte (qui est une narration personnelle). Puis on s'inspire de la narration personnelle pour évoluer vers un travail de fiction.

Nous lisons chaque texte à haute voix devant le groupe. Marjorie nous donne son avis bienveillant, nous oriente.

A la fin de ma lecture. Elle me dit : "Je te connais bien, sors de ton cadre habituel, fais moins joli, moins nostalgique, moins propre, plus incisif". C'est vrai que j'ai mes thèmes de prédilections, et mon p'tit "style".

L'après-midi elle nous invite à écrire chacun sur des petits papiers quatre mots : Un lieu, une couleur, une émotion, un objet. On mélange les petits papiers par items et on prend un petit papier de chaque item, et on écrit. Durée du temps d'écriture : 15'

Voici mon texte, moins joli, moins propre, plus incisif.


"C'est son premier jour. Il se lève avant l'aube, la boule au ventre. Dans la caserne suinte une grande tension. Etat d'urgence. Mince pourquoi il a choisi ce job ? Pourquoi ?

Il rejoint, blême, la patrouille. Cinq personnes. L'air dur. Secs. Déterminés. 

Ils s'engouffrent dans le véhicule. Aux confins de la ville, le lever de soleil darde comme un rayon vert, angoissant, ambiance de fin du monde.

Mission du jour : sécurité à la station de métro Sainte Anne. Ligne A. Ligne B. Des couloirs à arpenter, l'oeil, l'esprit aux aguets. Pourvu qu'il n'y ait pas un dingue à débarquer avec une Kalachnikov.

Pourquoi il a choisi ce job ? Par goût du risque ? Pour se prouver qu'il est fort ? Ce matin il sait qu'il ne trouvera jamais de bien-être dans ce job. Jamais."


Alors voilà...

 ... La première année de ma nouvelle vie de retraitée est terminée. Un autre anniversaire ! J'ai trinqué avec ma fille. Cette première ...