vendredi 29 janvier 2021

L'appel

 

Quand je suis montée en haut du parking pour relever le courrier, j'ai senti un appel.

Etait-ce le vent ? Etait-ce le soleil ? Ou les deux.

Alors ce midi, je suis allée marcher pendant ma pause. Cela faisait longtemps (un an ?) que je ne l'avais pas fait. Confinements, autorisations de déplacement (comment justifier de me promener à 30 kms de mon domicile  quand on est autorisé à 1 km?) et patacoufin...

J'ai repris le chemin de mon chemin. Il n 'a pas beaucoup changé. Très humide, je suis rentrée les bottines crottées. J'ai goûté le soleil dans mon dos, le vent dans mes cheveux. J'ai entendu la mélodie des arbres et le chant de  oiseaux... Et  maintenant je sais ce qui m'a appelée irrésistiblement à aller marcher ce midi. C'est l'énergie du printemps.

Chez moi le printemps arrive. Oh pas celui de mai avec son exubérance de couleurs, de parfums !

Non. Le  printemps de maintenant, Celui qui frémit de toute part. Celui qui courageusement grandit dans les frimas. Celui qui fait chanter les oiseaux différemment. Celui qui fait gonfler les bourgeons sur les branches, et s'épanouir les chatons des noisetiers, des bouleaux, des aulnes...  Celui qui offre un soleil plus vif, un vent plus doux. Celui qui fait s'ouvrir les fleurs de mimosa. Celui qui fait germer les graines dans les premières moiteurs de la terre. Celui qui...

Celui-là précisément qui me plaît tant. Qui me donne un coup de fouet. Qui me donne envie de respirer marcher, respirer, marcher, m'amplifier, m'expanser...

Plénitude.





lundi 18 janvier 2021

Partager


Quand je faisais de la chorale, j'aimais vraiment que mon ex-mari soit là le jour où nous chantions en public.

Quand je faisais partie du club photo, j'aimais vraiment que mon ex-mari soit là le jour du vernissage de l'expo annuelle.

D'ailleurs quand je faisais une série de photos, une fois le tri fait, il venait toujours les regarder à mes côtés, me faisait ses commentaires.

J'ai toujours eu besoin de partager. Rien n'a de sens sans le partage. Je ne chante plus. Je ne photographie presque plus et je ne fais plus partie de ce club-photo qui, de toute façon, ne se réunit plus depuis presque un an (vous savez tous pourquoi). 

Toujours besoin de partager. Je ne vais plus aux spectacles non plus (enfin quand on en avait le droit, parce que maintenant c'est devenu dangereux de se cultiver, de se distraite, de se nourrir l'âme). A quoi bon si à la fin on ne peut partager son enthousiasme.

Le partage ! 

Accolade Amicale Vectoriels et illustrations libres de droits - iStock


samedi 16 janvier 2021

Sur la place

Comme une valse. Comme une danse soufi. Les deux mêlées sont beauté. Je ne m'en lasse pas.


 

Des "puristes" me diront "Mais Brel" ; "Mais Barbara" !

Moi c'est cette version que j'aime !

lundi 4 janvier 2021

Essentiel

 Ce dernier jour de l'année 2020, il était essentiel pour moi d'aller me promener, là-haut, entre ciel, mer et terre. Le temps était tourmenté. La lumière était magnifique. 

C'est le cadeau que je me suis offert pour cet anniversaire qui m'a fait changer de dizaine.











vendredi 1 janvier 2021

20 -21

Une année laborieuse est terminée . Les quatre saisons sont passées pendant que l'humanité vivait péniblement. 

...

Il y eu...

Des rencontres virtuelles ou réelles. Solitude.

Des symptômes qui m'ont amenée à  des explorations médicales . En juillet j'ai découvert que j'avais une "fuite" au cœur. Pas grave. Fragilité. 

Deux états proches du burn- out professionnel. Épuisant.

Un premier confinement. Très angoissant.

Ma Maman qui s'est laissée glisser. Peur de la perdre.

Des stages et des ateliers annulés.  Frustration.

L'annonce que mes deux yeux sont atteints de cataracte. Vulnérabilité. 

Des tensions avec ma fille. Tristesse et lassitude.

...

Il y eu...

Un printemps. Resplendissant.

Les bords du ruisseau tapissé de la floraison blanche de l'ail des ours. Beauté. 

De jolies vacances au bord de la mer. Gratitude.

Malgré tout, quand cela a été possible des vivencias très, très... Gratitude, joie.

De nouveaux amis de biodanza. Sourires.

Des petits moments de grâce. Plénitude. 

...

2021... un peu (beaucoup) cassée- désabusée par l'année précédente je préfère n'en rien espérer au risque d'être déçue.  Cependant le cœur et l'âme grands ouverts j'accueillerai toutes les belles choses qui se présenteront.  Pour le reste je vais courageusement l'affronter.

...

Je souhaite une bonne année à chacun de mes amis virtuels ( mais bien réels) d'ici.




Printemps

 Après la neige et le grand froid de la semaine dernière, le printemps arrive dans mon jardin !