lundi 14 janvier 2019

Quitte ce corps sage..Bats plus vite que ton âge





Depuis le temps que tu dors 
Ça fait des mois, des mois que tu hibernes 
Que tu sors pas de ta caverne 
T’as beau tout faire pour le cacher 
Sous tes airs d’ours mal léché 
Tu vibres encore 
Tu vibres encore
Allez, debout, allez, sors 
Je te sens battre au fond de moi 
T’es pas tout neuf, mais pas si vieux 
Non, t’es flambant vieux 
Et tu speedes encore 
Oui, tu speedes encore
Réveille-toi, fais pas le mort 
L’univers ne s’arrête pas 
Parce qu’on n’a plus voulu de toi 
Allez hop
Tu es libre alors 
Oui, libre encore
Allez, quitte ce corps sage 
Bats plus vite que ton âge
Sors de ta cage 
Allez hop 
Speed encore 
Speed

vendredi 11 janvier 2019

Oooooooooooooh !

J'aimerais du repos
Qu'il fasse beau
Qu'il fasse chaud

Marcher au bord de l'eau
A l'ombre des bouleaux
Manger un abricot

Avoir un p'tit boulot
Y aller en vélo
Surtout pas le métro

Me rendre à Saint Malo
Ou à Ploudalmézeau
Regarder les bateaux

J'aimerais du repos
Voir la vie d'en haut
Et me dire "Que c'est beau"







vendredi 4 janvier 2019

Au fil..

Au fil des jours, au fil de ma vie... il y a

Ma fille qui a rechuté.. encore une fois... et qui se relève
Mon fils qui a commencé un CDI le 2 janvier... mais je n'ai pas pris de nouvelles... je lui ai dit que si il avait besoin de me parler j'étais à son écoute
La maison de ma Maman presque prête pour la mise en location et ça c'est une sacrée page qui se tourne
Ma Maman et ses yeux triste, que je câline pour lui arracher un sourire
Mon boulot chaque jour avec la perspective de deux mois très très très chargés
Mes états d'âmes qui s'expriment du côté de la joie paisible
Mon corps qui s'exprime dans l'exultation de la danse... mais aussi dans les douleurs
Les jours qui rallongent
L'optimisme qui fredonne sa chanson dans ma tête
Les amitiés
Ma soeur à mes côtés dans l'accompagnement de notre Maman
Mon frère, un peu moins présent, mais qui prend sa part tout de même
Mes deux chères belles ex-belles-soeurs, cadeau de la Vie
La danse
La musique
Les lectures
Bientôt le jardin avec l'arrivée du printemps
La biodanza avec sa douceur, son intensité, sa sensualité, sa spiritualité
Le chi gong
Les partages...

Et oui ce parfum d'optimisme qui m'habite malgré les difficultés...




mercredi 12 décembre 2018

Continuer



Il y a une semaine nous avons dansé la Paix.
Hier soir c'était la Fraternité, la Solidarité et l'Empathie qui ont été honorées par nos danses... et pendant ce moment là à Strasbourg... et ailleurs dans le monde...

Plus encore continuer à espérer, à croire en le meilleur.

Cela s'est passé en France. Cela me touche d'un peu plus prés. La fille de l'une de mes amies étudie dans cette ville.

L'indignation ne fait plus partie de mes émotions. Cela n'est pas non plus résignation.

Cet événement violent me procure de la tristesse. 
Malgré tout je choisis de continuer à cultiver le calme, la Paix, la douceur. 
C'est bien peu face à l'Humanité désordonnée. Je n'ai pas l'âme militante. C'est ma façon de faire. 



Résultat de recherche d'images pour "empathie"

lundi 10 décembre 2018

Vers le passage

Chez Célestine il est question d'aube.
Sur mon téléphone, un texto reçu me parle de passage

Les deux, de manières différentes, me parlent de la même chose
Me parlent d'un voyage
D'un chemin à prendre
Là maintenant
D'un passage vers
La Lumière
Un passage imminent

Cela fait déjà plus d'une semaine que je le ressens dans les cellules de mon corps
Cette année, les mois noirs que sont novembre et décembre, me tiennent dans l'attente de ce passage.
J'y aspire chaque jour, je le sens venir malgré les jours qui raccourcissent, les ciels gris, les jours de vent et de pluie.

Le solstice
Il arrive
Et avec lui le retour de
La Lumière

Mon anniversaire
Le basculement vers une autre année
Quasi concomitants
A chaque fois pour moi
Comme un renouveau
Et plus encore cette fois-ci

Ce stage de biodanza
Fin janvier
Sur le thème de la Re-Naissance

Mon corps, mon âme sont tendus vers ce passage.
Qu'il m'apporte ce à quoi j'aspire



jeudi 6 décembre 2018

Il est de ces mots.. et autres pensées

Il est de ces mots qui n'appartiennent qu'à nous, qu'à si peu.

Dans mon tout petit cercle familial (mes parents -mes frère et soeur - mes enfants - mon beau-frère, ma belle-soeur - mes neveux - mon ex-mari) quand nous disions "va voir dans le fond"... cela voulait dire aller voir dans le petit hangar qui se trouve au fond du jardin de mes parents... Nous le disons toujours.

Et puis il y a "en face"...
Ce matin des artisans qui travaillent à la rénovation de la maison de ma Maman, m'ont appelée pour m'informer que la voisine était décédée.
J'ai aussitôt envoyé un texto à mon frère et ma soeur. Qui m'ont répondu "Mais comment le sais-tu ?".
Et moi "Les peintres sont allés boire un café "en face".  On leur a dit. Ils m'ont téléphoné pour me prévenir".
Pour nous "en face" c'est le café qui se trouve - depuis toujours- de l'autre côté de la rue.
____

Des quatre maisons qui se trouvaient côte-à-côte sur ce côté de rue, il n'en reste désormais plus qu'une qui est encore habitée par ses habitants d'origine. Désormais deux sont vides. Deux grandes maisons.

Celle de ma Maman sera mise en location en début d'année 2019. Je l'espère bientôt remplie d'enfants heureux qui pourront aller jouer "dans le fond" !

Résultat de recherche d'images pour "maison dessin"Résultat de recherche d'images pour "maison dessin"

mercredi 21 novembre 2018

Message d'amour

Ce fut d'abord ludique.
Une marche sur une musique vive.
Une "marche jeu et créative" en interaction avec les autres.
Un exercice joyeux de pulsion par deux. 
Joie

Ensuite, sur une musique de flamenco nous avons été invités à danser notre feu, notre puissance de Vie. "Cela" a commencé à monter en moi. 
Energie.

Puis "l'homme étoile, la "femme étoile" furent invités à se déployer. D'abord chacun pour soi. Ensuite au centre d'une ronde, chacun à notre tour nous avons rayonné notre beauté d'étoile les yeux dans les yeux de chacun de nos compagnes et compagnons.
De le danser et de voir les autres danser, l'émotion continuait  à monter. 
Intensité.

Nous étions dans plus de douceur et dans une grande intériorisation quand nous avons dansé notre rêve accompagné par un "ange". Une musique d'expansion... Comme une transe pour moi... L'Energie est montée encore plus dans mon corps. 
Cadeau.

Ensuite ce ne fut que douceur, douceur, douceur... jusqu'à la dernière ronde que nous ne voulions pas quitter quand la Vicencia a pris fin. 
Bonheur.
______

J'ai eu du mal à reprendre mes esprits.
______

C'était hier soir, dans une salle douillette, dans la campagne, à 35' de voiture de chez moi.
Nous étions dix danseurs.
L'invitation était, pour cette vivencia, de danser sa juste puissance, de prendre sa place parmi et avec les autres, d'être connectés par cette juste puissance avec l'Univers et de répandre la paix et un message d'amour.
______

Et dire que je me sentais fatiguée et que j'avais pensé ne pas aller danser hier soir !







Quitte ce corps sage..Bats plus vite que ton âge

Depuis le temps que tu dors  Ça fait des mois, des mois que tu hibernes  Que tu sors pas de ta caverne  T’as beau tout faire pour le ca...