mardi 21 janvier 2020

La chute

Il y a eu  une chute fatale (il y a 3 ou 4 ans ?) celle qui l'a précipitée dans cette maladie rongeuse de neurones, celle après laquelle elle n'est jamais retournée dans sa maison

La chute, elle en a fait d'autres depuis.
Une en décembre nous a fait très peur. Elle était restée un peu commotionnée pendant 24 h, avec une grande fatigue.

Il y a une semaine et demi, une autre chute a provoqué une fracture de fémur. Hospitalisation. Opération.
Elle est rentrée vendredi dernier. Fatiguée. Si fatiguée.

Samedi nous étions autour d'elle, ma soeur, ma fille et moi.
J'ai l'habitude de lui tenir les mains.
La croyant assoupie j'avais desserré ma main, qu'elle a repris aussitôt d'un geste décidé.

Hier soir pareil, elle ne lâchait pas mes mains.

Bien entendu elle est dans un fauteuil roulant.
Je ne sais par pourquoi, elle a perdu sa voix (un petit refroidissement ?).
Déjà que nos échanges étaient limités.
Le regard.
La tendresse.
Les caresses.
Les bisous.
Les sourires.

A chaque problème de santé, une baisse.
A chaque problème de santé, l'inquiétude.
A chaque problème de santé, confrontation avec sa fragilité grandissante.

A chaque problème de santé, se dire qu'un jour elle ne sera plus.

Ma petite Maman est épuisée et pourtant encore si vaillante...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Au gré de vos émotions

Il fait un.jour

Il fait un jour où les gens à deux sont heureux Main dans la main Au soleil, sous le ciel bleu Il fait un jour où les gens à un ne font ...