dimanche 24 janvier 2016

Exercices

Exercice du miroir. Consigne spécifique : sans ponctuation

cinquante ans elle décide de révéler ses cheveux gris courts avec deux accroches-coeurs sur les joues ses cheveux gris sont en harmonie avec le gris-vert de ses yeux ses yeux de myopes habillés de lunettes roses pour la fantaisie posées sur son nez pointu au-dessus d'une petite bouche ni charnue ni mince tout ceci dans un visage de forme carrée où les rides commencent à dessiner l'histoire de sa vie passée soucis rires sourires

Exercice de la musique
Proposition de 5 musiques. En choisir une. Ecrire.

La ville est calme encore à cette heure. Le soleil ne va pas tarder à darder ses rayons blancs écrasants. C'est aujourd'hui. C'est aujourd'hui qu'il lui faut partir. Partir de cette ville où elle n'a plus rien à vivre. Ce n'est pas une fuite. Ce n'est pas non plus un élan. C'est une nécessité.

Elle appuie sur le bouton de l'ascenseur.  En quelques secondes se retrouve sur le trottoir. Regarde une dernière fois les rues de Trastevere qu'elle a tant aimé.

Trainant sa valise sur les pavés disjoints, elle se dirige vers la station de bus. Elle se colle à la vitre, regarde le Tibre, au loin le dôme du Vatican.

Comment en est-elle arrivée là ? Quitter cette ville si belle. Les larmes lui montent aux yeux. Elle qui croyait que ce serait facile.

Dans la foule bruyante de Termini, elle se dirige vers le quai où l'attend son train. Milan. Toujours l'Italie, mais le nord, plus froid, les brumes hivernales, le gris.
Son rêve d'Italie c'était Rome, pas Milan. Peut être est-il temps de rentrer en France finalement.
 ______

La musique qui m'a inspirée


6 commentaires:

  1. Nous avons fait trois exercices sur de la musique.

    Les deux premiers se sont fait à l'oral collectivement.
    Le tout premier était un échauffement.
    Le deuxième sur une musique de Mickaël Nyman qui nous a emporté vers une émotion dramatique collective.

    Pour l'exercice individuel à l'écrit, mon choix sur la musique a été immédiat.
    L'animatrice nous a fait lire notre texte à haute voix sur la musique. A la fin de ma lecture j'avais les larmes aux yeux. Certains de mes auditeurs aussi.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu les larmes aux yeux moi aussi...
    La force des mots est toujours décuplée par la musique...
    Un exercice que j'avais fait faire à mes élèves consistait à lire à voix haute le même petit texte sur des musiques différentes.
    Juste pour voir comment les mots résonnaient en eux selon les musiques.
    Le ton de la voix change aussi selon la musique. C'était énorme les différences de ressentis...

    Bravo Suzame !
    J'espère que tu nous raconteras encore tes expériences.
    C'est enrichissant.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  3. ton texte sur Rome, sur la musique est magnifique... moi aussi j'ai été prise pas l'émotion
    merci Suzame

    RépondreSupprimer
  4. Célestine, Coumarine,
    Merci les copines !

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai jamais essayé de lire sur de la musique, j'imagine bien en effet qu'elle doit donner un ton différent aux mots.
    Une belle expérience, alors, Suzame ? :-)

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Jeudi soir

Hier soir, je suis allée pour la quatrième fois à une séance de Chi Qong. Vraiment j'aime. Mon corps et mon esprit sont en harm...