lundi 5 juin 2017

Histoire de petits pois

... oui et pourquoi pas ?
Pour une fois !

Une histoire de petits pois.

Samedi matin, au beau marché des Lices,
Dans la grande ville d'à côté
J'ai acheté des petits pois
A ce maraîcher là
Chez qui je ne vais jamais
Mais
Ma p'tite soeur m'avait dit
"Hum ces petits pois là !"

Alors hier midi j'ai cuit et mangé les petits pois, de ce maraîcher là.
Sur ma petite table ronde, installée sur la terrasse, le dos au soleil.

En dégustant les petits pois, de ce maraîcher là,
Et bien,
Ma foi
Je suis partie en voyage très loin dans mon enfance, dans mon adolescence
Au temps heureux où je passais deux mois d'été dans cette petite maison de bord de mer
Construite de ses propres mains par mon grand-père
La maison du bonheur, baignée dans l'amour de ma grand-mère.

Mon grand-père n'était pas un homme de bord de mer
Dans sa deux-chevaux bringuebalante il faisait, toutes les semaines, la navette entre sa maison de la ville et son grand jardin, et la petite (toute petite) maison de bord de mer.

Quand mon grand-père arrivait (souvent pour la fin de semaine, le jeudi ? le vendredi ? je ne sais plus, en tous les cas il était là  pour le week-end et  la messe du dimanche), c'était l'ouverture de la malle au trésor.
Le coffre de la deux-chevaux débordait des trésors de son jardin.
D'abord un très très grand bouquet de fleurs pour sa femme si aimée (ma grand-mère) : oeillets odorants, dalhias et glaïeuls principalement
Et puis des légumes à profusion, des légumes savoureux : haricots verts, tomate, pommes de terre, artichauts... et petits pois.

Pendant des années, pendant les mois d'été, je me suis délectée des légumes de mon grand-père. Et je peux vous confier que mes madeleines de Proust à moi s'appellent : haricots verts et petits pois !
Pas étonnant que je sois devenue végétarienne...

Après ce voyage dans ma jeunesse, j'ai passé l'après-midi avec ma très chère ex-belle-soeur. Nous sommes allées nous balader... et nous avons rencontré une amie de biodanza... et nous avons continué notre balade à trois... et nous avons parlé... et ma belle-soeur a évoqué son nouveau lieu de vie... dans lequel il y a une chambre tellement ravissante, perchée en hauteur, avec vue sur la ville médiévale de Fougères... que sans réfléchir j'ai dit que c'était la chambre de la Princesse au petit pois. Cela les a fait rire. Je ne leur ai pas raconté le voyage que j'avais fait le midi au pays de mon enfance...

_____

C'est fou ce que peut engendrer une poignée de petits pois !







6 commentaires:

  1. Ah...la princesse au petit pois...un de mes contes préférés !
    Et quel beau souvenir d'enfance tu racontes là, Suzame...
    j'aime beaucoup le coffre au trésor de ton grand-père. Dans sa 2cv...
    Bisous étoilés et tardifs, ma belle amie

    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chez mes grands-parents il y avait de multiples malles au trésor pour mon âme d'enfant !

      Supprimer
  2. cette histoire de petits pois est ravissante. Je penserai à toi on va bientôt en récolter mais en très grande quantité, les machines vont s'activer ....

    RépondreSupprimer
  3. Quel joli souvenir, chère Suzame ! Un billet tout joli, tout joyeux, et je l'aime ! :-)
    Bisous, ma douce.

    RépondreSupprimer
  4. Contente que cela t'ait plu !

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Avant

Avant il y avait ma Maman auprès de qui je pouvais déposer mon "enfant" en mal de trop de solitude, en mal d'affection. Ces...