mercredi 5 février 2020

Quatre ans plus tard..

... j'ai récidivé... inscription sur un site de rencontres avec abonnement pour trois mois.

Alors forcément je suis allée boire des verres avec des hommes.

Avec le premier nous nous sommes vus trois fois : balade, ciné, expo... pour finalement constater réciproquement qu'il n'y avait pas d'étincelles. 

Le deuxième m'a, en quelque sorte, poursuivie de son assiduité (via le site).. Nous avons échangé au téléphone.. c'était sympa, joyeux... mais quand je l'ai vu... oups... j'aurai bien aimé faire demi-tour... physiquement il ne me plaisait pas du tout (une photo sur un site ne reflète pas toujours la réalité).. et lors de l'échange je me suis rendue compte qu'il y avait plein de choses que je n'appréciais pas dans sa façon de penser.

Le troisième m'a aussi abordée sinon je ne l'aurais pas fait ( je le connaissais déjà dans la vraie vie... BiOdAnZa). Ca aurait pu coller...sauf qu'il est fou de moto.. que je lui ai demandé si le fait que je ne m'acclimatait pas à sa moto était un problème. Et oui c'était un problème majeur.

Le quatrième.. (BiOdAnZa aussi...  je le ne connaissais pas.. pourtant son visage me semblait familier.. ben oui je l'avais vu lors d'un réveillon). Un homme super sympa. Mais pas d'attirance de mon côté. Certainement que l'on va être de bons copains.

Le cinquième me plaisait beaucoup. Malgré ses messages très laconiques j'ai tourné autour jusqu'à un premier rendez-vous qui a confirmé qu'il me plaisait vraiment... même si j'ai pu constater qu'il fumait  (ce qu'il avait omis de mettre sur son "profil" - ça ce n'est pas bien).
Un deuxième après-midi ensemble pour faire un peu plus connaissance, re-constater qu'il était vraiment dépendant à la cigarette, appréhender un peu plus son mode de vie de musicos-rockeur-noctambule mais aussi sa passion pour l'histoire, les mots, la nature. Je l'avais déjà surnommé  l'Etoile Noire (ceux qui me lisent depuis longtemps savent que j'ai fréquenté un homme-soleil et un homme-lune dans des temps plus anciens). Nous devions nous voir dimanche après-midi. Mais il a "beaucoup traîné samedi soir et il reste tranquille chez lui".
 
Vous je ne sais pas ce que vous en penseriez.. mais pour moi c'est plié.
Son côté Nuit l'emporte sur son côté Jour. Cela ne peut pas me convenir.
 
Retour à la case départ !
_____

Et dire que j'ai l'une de mes meilleurs amies qui a fait la même démarche que moi - un mois et demi plus tard - et qui a fait la rencontre de la perle rare qui la comble d'un doux bonheur.

C'est quand mon tour ?

Femme, Désespoir, La Perte De


2 commentaires:

  1. Héwé, c'est comme ça la vie !
    J'ai aussi une amie à qui l'homme de sa vie lui est tombé du ciel en un rien de temps et sans effort alors qu'elle y était à peine prête. Et elle croit que c'est universel et me dit d'attendre qu'une rencontre me tombe dessus. Je suis pas sûr que les dieux n'aient que moi à penser. En tous cas je préfère assurer en cherchant par moi-même, sans effet pour l'instant.
    Bienvenue au club !
    Quelle idée d'habiter si loin ! Avec le printemps j'aurais pu t'inviter à boire une verre, mais 15 heures de route aller pour boire un coup, c'est beaucoup !
    ;o))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai arrêté de chercher depuis janvier.
      J'avais l'intention de reprendre en mars... mais avec le confinement c'est râpé !
      Effectivement 15 h de route (15 h vraiment ?) ça fait beaucoup !

      Supprimer

Au gré de vos émotions

Il fait un.jour

Il fait un jour où les gens à deux sont heureux Main dans la main Au soleil, sous le ciel bleu Il fait un jour où les gens à un ne font ...