jeudi 28 juillet 2016

Rencontre de regards

Une caisse de petit supermarché;
Elle pose, derrière ses petites courses, la petite tablette qui sépare les courses du client suivant.
On lui répond "merci".
Elle se retourne.
Un regard de velours, un sourire doux, un teint hâlé, un bel homme.
Un trop beau regard, duquel elle se détourne vite, car elle peut s'y perdre.
Elle paie ses petites courses, dit au-revoir à la caissière, qui lui répond, et en écho la voix du bel homme "au revoir" qui la suit du regard.

Elle peut s'attarder un peu, elle peut, elle a le temps. Elle ne le fait pas.
Cela ne se fait pas. Ce n'est pas son genre.
Le bel homme n'est pas très loin qui la regarde encore.

Elle rentre au bureau. 
Elle pense à cette rencontre de regards. 
Et si... Et si c'était lui le Prince Charmant ?  

Et si elle avait laissé passer "sa chance" ? 

5 commentaires:

  1. Il ne lui reste plus qu'à retourner faire ses courses au petit supermarché...
    Avec tous mes voeux de retrouver le beau regard... ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. Hihi Célestine.
    Le midi dans ce petit supermarché, il y a beaucoup de personnes de passage qui font une pause pour acheter leur déjeuner du midi... Et qui ne reviennent pas...
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  3. Ah...
    Le fantasme et le conditionnement : "Le prince charmant", "la belle au bois dormant", "le père noël"...
    L'effet Pavlov qui ne nous abandonne jamais...
    Rire.

    Il m'est arrivé d'être à la place de ton bel homme...
    Pourtant il n'y avait aucune intention de ma part.
    Juste une appréciation de l'instant, sans chercher à le retenir. Je donnais une douceur de façon altruiste, en remerciement d'une attitude ou d'une aura rafraichissante...
    Sans doute cela entrainait-il une réflexion introspective, une admiration comme on admire un coucher de soleil...

    Mais comme un coucher de soleil, on ne peut ni se l'approprier ni le stopper... et aucune chance d revoir le même coucher de soleil.
    Il suffisait d'apprécier l'instant présent, rien de plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'instant présent.. oui c'est comme ça que j'ai gouté cette rencontre.

      Supprimer
  4. Et aujourd'hui, accompagnant ma Maman dans un petit supermarché de quartier, à la caisse toujours, un trés bel homme, avec une voix aussi magnifique que son sourire.

    Un autre instant présent.

    Je devrais fréquenter les petits supermarchés de quartier avec assiduité !

    Sourires

    RépondreSupprimer

Au gré de vos émotions

Avant

Avant il y avait ma Maman auprès de qui je pouvais déposer mon "enfant" en mal de trop de solitude, en mal d'affection. Ces...