vendredi 29 décembre 2017

Presque finie - 1 -

...l'année...

Quel mois de décembre chahuté.
Nous avons "déménagé" notre Maman. Cela c'est fait très vite. Un appel téléphonique un jeudi . Un rendez-vous le mardi. A l'issue même du rendez-vous on nous disait que c'était ok. Le vendredi prévenir l'ehpad où elle était que nous allions résilier. Envoyer une lettre-recommandée de résiliation.  Le jeudi suivant état des lieux du nouvel ehpad. Entretemps courir pour récupérer une ordonnance afin que le nouvel ehpad prépare le pilulier pour l'arrivée.  Et le 26 décembre "déménagement". Nous étions là tous les trois. Ce fut difficile émotionnellement. Notre Maman n'était pas contente. A pleuré. S'est résignée.
Le lendemain je ne suis pas allée la voir. A encore pleuré m'a dit ma soeur.
Hier je suis allée. Même si elle grogne un peu, elle a déjà pris ses marques, sourit. Elle s'adapte doucement. J'ai confiance en elle.

Son nouveau lieu de vie est dans la commune où elle a sa maison. Son nouveau lieu de vie est coloré, il y a des tableaux aux murs, des plantes vertes, des livres, un coin cuisine, un coin café.
Sa chambre n'est pas fermée à clé quand elle n'y est pas.
Chaque jour il y a eu moins une activité de proposée. Certains jours des sorties au marché pour ramener de quoi faire une soupe, un atelier "mémoire" comme j'ai pu voir hier après-midi.

Son nouveau lieu de vie n'a rien à voir avec le lieu précédent que nous avions accepté dans l'urgence, mais duquel je m'étais promise de faire sortir ma Maman dès que possible.

Me voici rassurée pour ma Maman.

2 commentaires:

  1. Le nouvel ehpad ressemble au lieu de vie de ma maman...Un endroit rassurant, chaud et bienveillant.
    Et on a tous tellement besoin d'être rassurés dans cette situation...
    je suis contente pour toi, Suzame
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Célestine. C'est effectivement un grand soulagement pournous trois.

      Supprimer

Au gré de vos émotions

Refuge

 Lasse, si lasse Quand arrive le soir  Quel bonheur, quelle douceur De se retrouver dans le refuge douillet de son lit, de sa couette Même p...